Burberry avertit sur un recul de ses ventes à Hong Kong fin 2014

mercredi 14 janvier 2015 08h56
 

BERLIN, 14 janvier (Reuters) - Le groupe de luxe britannique Burberry a averti mercredi qu'une baisse des ventes à Hong Kong, l'un de ses principaux marchés, en fin d'année 2014 pourrait affecter ses marges bénéficiaires sur l'ensemble de l'exercice.

L'entreprise créée il y a 159 ans et rendue célèbre par ses trench-coats a annoncé une hausse de 14% de ses ventes au détail sur son troisième trimestre clos fin décembre, à 604 millions de livres (777 millions d'euros), avec une croissance à périmètre constant de 8%.

La région Asie-Pacifique a connu une faible croissance, après une hausse à deux chiffres au cours des six mois précédents, du fait d'un léger recul des ventes à Hong Kong où ont eu lieu d'importantes manifestations pro-démocratie à partir de la fin septembre.

Burberry a ajouté que le ralentissement à Hong Kong et une modification de la répartition des ventes par région avaient plus que contre-balancé une modeste amélioration liée aux variations de taux de change. En novembre, le groupe avait fait savoir que les taux de change défavorables risquaient d'affecter sa marge pour les ventes de gros comme au détail sur l'ensemble de l'année.

Le secteur du luxe dans le monde traverse une phase difficile, la crise en Ukraine ayant freiné la demande en Russie et les manifestations à Hong Kong ayant renforcé l'inquiétude liée au ralentissement de la croissance en Chine, engagée dans une vaste campagne de lutte contre la corruption qui a un impact négatif sur les ventes de produits de luxe.

Selon des estimations de Bernstein Research, Hong Kong représente 4% du marché mondial du luxe. (Emma Thomasson, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)