BOURSE-Retour brutal à la réalité pour CGG,abandonné par Technip

mardi 23 décembre 2014 10h58
 

PARIS, 23 décembre (Reuters) - L'action CGG figure mardi matin parmi les plus fortes baisses du SBF 120, la réalité boursière du secteur parapétrolier, plombé par la chute des cours du pétrole, rattrapant le spécialiste français des services et équipements géophysiques après l'abandon du projet d'OPA de Technip.

Bénéficiant des plans de Technip, le titre CGG a pris pratiquement 6% entre le 20 novembre et le 12 décembre au soir pendant que le secteur parapétrolier européen chutait de 24% avec le recul des cours du brut (-21% pour le baril de Brent).

Mais depuis que Technip a annoncé le dimanche 14 décembre renoncer à faire une offre sur CGG, l'action de ce dernier chute de 28%, contre un rebond de 6% pour le secteur.

A 10h41, le titre CGG perd 4,44% à 4,969 euros, contre un gain de 0,2% pour le SBF 120 et de 0,85% pour l'indice Thomson Reuters du secteur parapétrolier.

Graphique de l'action CGG comparée au secteur et au pétrole :

bit.ly/1wZ8AR0

"Maintenant que la période d'excitation d'une offre potentielle de Technip s'est calmée, on se souvient que sous cette situation spéciale il y a une entreprise avec des fondamentaux opérationnels, et selon nous, la situation opérationnelle continue d'être difficile", commentait en fin de semaine dernière Barclays dans une note.

CGG a bien assuré, par la voix de son directeur général Jean-Georges Malcor, qu'il sortirait par ses propres moyens du bas de cycle qu'il traverse avec la chute des cours du pétrole. Cette montée au créneau dans un entretien au Figaro n'a toutefois pas réussi à rassurer les investisseurs.   Suite...