LEAD 1-EasyJet recule en Bourse malgré une hausse des réservations

mardi 18 novembre 2014 10h41
 

(Actualisé avec cours de Bourse, contexte)

LONDRES, 18 novembre (Reuters) - L'action easyJet subit mardi la plus forte baisse de l'indice FTSE à Londres bien que la compagnie aérienne britannique à bas coûts ait fait état d'une légère hausse de ses réservations pour cet hiver malgré une concurrence exacerbée dans le secteur aérien européen.

Le titre perdait 2,5% à 1.505 pence à 09h30 GMT, ce qui ne surprend toutefois pas les analystes après une progression de 18% au cours des trois derniers mois, alors que le FTSE a perdu 1% sur la même période.

Deuxième compagnie européenne low-cost derrière Ryanair , easyJet a annoncé une hausse de 21,5% de son bénéfice annuel avant impôts, à 581 millions de livres sterling (729 millions d'euros) pour l'exercice fiscal achevé en septembre, conformément à sa fourchette de prévisions comprise entre 575 et 580 millions de livres sterling.

"EasyJet a prouvé que son relèvement de prévision de bénéfices annoncé un peu plus tôt cette année était pleinement justifié, même si ses prévisions demeurent résolument optimistes", dit Richard Hunter, responsable actions chez Hargreaves Lansdown.

Des compagnies traditionnelles comme Air France-KLM et Lufthansa ont récemment annoncé des projets de développement de leurs activités à bas coûts pour riposter à la concurrence de Ryanair et easyJet, qui n'ont cessé de leur prendre des parts de marché.

EasyJet pense toutefois que sa forte implantation dans les principaux aéroports, où aucun nouveau créneau n'est immédiatement disponible, lui permettra d'attirer de nouveaux clients.

Elle ne fournit toutefois aucun chiffre sur la hausse des réservations pour cet hiver.

EasyJet a aussi annoncé un relèvement de 35,5% de son dividende par action, à 45,4 pence, ce qui est là aussi conforme à une proposition formulée cette année visant à augmenter la part du bénéfice avant impôts attribuée aux actionnaires pour la porter à 40% contre un tiers auparavant.

La compagnie ne propose pas de versement de dividende exceptionnel, contrairement à l'année dernière et à 2011. (Sarah Young; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)