Airbus - Vente de la part dans Dassault plus probable en 2015

vendredi 14 novembre 2014 09h26
 

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Airbus Group pourrait attendre 2015 pour bénéficier de conditions de marché plus favorables à la vente d'actions dans Dassault Aviation , a déclaré vendredi Harald Wilhelm, directeur financier du groupe européen.

La maison-mère d'Airbus, qui détient 46% dans le constructeur de l'avion de combat Rafale, avait indiqué début octobre réfléchir à la vente d'une première tranche de 10% à des institutions financières.

"Les dernières semaines n'ont probablement pas été idéales pour placer nos titres sur le marché", a souligné Harald Wilhelm lors d'une conférence téléphonique consacrée aux résultats trimestriels d'Airbus Group.

Si les conditions avaient été meilleures, la cession aurait déjà eu lieu, a-t-il indiqué.

"Nous surveillons donc les prochaines fenêtres, mais il n'y en a plus beaucoup d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté. "Ne soyez donc pas surpris si c'est en 2015".

Les discussions concernant le désengagement d'Airbus Group menées avec Dassault Aviation et l'Etat - qui détient un droit de préemption sur les titres de l'avionneur - avancent "bien", a également précisé Harald Wilhelm.

Il a également dit ne pas exclure une charge liée à l'avion de transport militaire A400M au quatrième trimestre, tout en maintenant l'objectif de dix livraisons cette année, même si seules quatre unités n'ont été remises aux clients pour l'instant.

Harald Wilhelm a également souligné, en réponse à des craintes exprimées par des analystes, que la baisse des prix du pétrole n'avait pas d'impact sur le remplacement d'avions de ligne pour des appareils moins consommateurs en kérosène et a dit espérer près de 30 commandes pour l'A380 en 2016 et 2017. (Cyril Altmeyer, édité par Pascale Denis)