23 octobre 2014 / 07:59 / il y a 3 ans

LEAD 1-Bourse-Michelin plombée par son T3,les volumes inquiètent

* Vers une hausse de 1% à 2% des volumes en 2014, et non plus +3%

* Recul de 4,6% des ventes nettes au T3

* L‘action perd près de 4,5%, plus forte baisse du CAC 40 (Actualisé avec commentaire)

PARIS, 23 octobre (Reuters) - L‘action Michelin accuse jeudi matin la plus forte baisse de l‘indice CAC 40 à la Bourse de Paris, le fabricant de pneumatiques ayant revu en baisse la veille sa prévision de ventes en volume pour 2014 et fait état d‘un recul de son activité au troisième trimestre.

A 9h47, le titre perd 4,45% à 67,36 euros dans des volumes déjà pratiquement équivalents (93%) à ceux réalisés sur une séance complète en moyenne au cours des trois derniers mois sur Euronext. Au même moment, le CAC 40 cède 0,11% dans des volumes représentant 24% de leur moyenne journalière habituelle.

Michelin a abaissé entre 1% et 2% sa prévision de croissance de ses volumes sur l‘année, contre un objectif précédent de +3%, pénalisé par la poursuite du ralentissement observé depuis le deuxième trimestre, notamment en Europe dans le poids lourd, et sur les émergents hors Chine.

Le groupe, toujours confronté à une vive concurrence sur les prix, a réalisé sur les trois derniers mois des ventes nettes de 4,885 milliards d‘euros, en baisse de 4,6%. Sur les neuf premiers mois de l‘année, le recul ressort à 4,7% à cause d‘un effet prix-mix négatif de 1,9% et d‘un impact de changes toujours défavorable bien qu‘atténué au troisième trimestre.

Oddo Securities souligne dans un mémo un chiffre d‘affaires “nettement inférieur aux attentes” citant un consensus à 5,053 milliards d‘euros.

“La mauvaise surprise vient surtout des volumes”, commente le broker qui anticipe une nouvelle révision à la baisse du consensus.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S vise pour cette année un chiffre d‘affaires en baisse de 2,3%, à 19,78 milliards d‘euros avant un rebond de 4% en 2015.

Société générale considère de son côté que cette publication crée plus d‘incertitudes sur la croissance des volumes.

“Le marché européen est clairement en train de ralentir”, observe SocGen.

Le broker, qui conseille néanmoins d‘acheter le titre, relève la politique commerciale plus agressive mise en place par la société actuellement, la perspective de meilleures nouvelles avec le quatrième trimestre et des objectifs financiers qui n‘ont pas été “radicalement” modifiés.

Les autres objectifs de Michelin - rentabilité des capitaux employés supérieure à 11%, cash-flow libre supérieur à 500 millions d‘euros et hausse du résultat opérationnel avant éléments non récurrents et effets devises - ont en effet été confirmés. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below