23 octobre 2014 / 06:29 / il y a 3 ans

LEAD 2-Crédit Suisse-Le bénéfice bat le consensus, prudent sur l'avenir

* Bénéfice net T3 CHF2,025 md (consensus: CHF810 mlns)

* Collecte nette de CHF7,4 mds de la banque privée au T3

* Un ration de capital clé à 9,8% c. objectif fin d‘année de 10%

* L‘action en baisse mais a réduit ses pertes (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse, citation d‘analyste)

par Katharina Bart

ZURICH, 23 octobre (Reuters) - Crédit Suisse a publié jeudi un bénéfice dépassant largement le consensus au troisième trimestre, dopé par la banque d‘investissement qui a bénéficié d‘une hausse du trading obligataire et des commissions engrangées avec l‘introduction en Bourse du chinois Alibaba.

C‘est un retour au bénéfice pour la banque suisse qui avait subi le trimestre précédent sa plus forte perte depuis la crise financière de 2008, résultat d‘une amende de 1,6 milliard de francs suisses infligée par les autorités américaines pour aide à l‘évasion fiscale.

La banque zurichoise tente d‘établir un équilibre délicat entre les activités de gestion de fortune et celles de banque d‘investissement. Elle a dit qu‘elle réduirait sensiblement la prise de risque chez cette dernière comme l‘a déjà fait cette année dans le trading obligataire et des matières premières. Le directeur financier David Mathers n‘a pas dit où les prochaines coupes seraient opérées.

“Octobre a débuté de façon mitigée, la récente volatilité des marchés bénéficiant à certaines activités dans les deux divisions, mais en affectant d‘autres”, déclare le directeur général Brady Dougan, cité dans un communiqué.

Le bénéfice imposable de la banque d‘investissement a bondi de 43% à 995 millions de francs, résultant de l‘abandon de segments onéreux et peu lucratifs et d‘un redressement du trading de taux fixe par rapport à l‘an passé.

La banque suisse a fait état d‘un bénéfice net pour l‘ensemble du groupe de 1,025 milliard de francs suisses (850 millions d‘euros) contre un consensus Reuters qui le donnait à 810 millions.

Durant le troisième trimestre, l‘activité de banque privée a réalisé une collecte nette de nouveaux actifs de 7,4 milliards de francs, un indicateur important des revenus futurs. Mais elle a perdu 1,1 milliard de francs en raison du retrait d‘un client unique en Suisse.

DÉPENDANCE ENVERS LA BANQUE D‘INVESTISSEMENT

Beaucoup de banques d‘investissement, Crédit Suisse inclus, ont réduit la voilure dans le trading obligataire, de change et de matières premières entre autres car les nouvelles réglementations rendent leur maintien plus onéreux. De surcroît, les ordres de la clientèle allant en diminuant, des doutes commencent à peser sur l‘avenir de l‘activité.

La division valeurs mobilières de la banque a tiré parti au troisième trimestre de l‘entrée en Bourse du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, une opération qui a produit pour les banques d‘investissement concernées des commissions nettes de 300 millions de dollars au total.

“Les projets de nouvelles émissions et de conseil sont nombreux, mais la vitesse d‘exécution au quatrième trimestre dépendra des conditions de marché”, a observé Brady Dougan.

La banque d‘investissement a représenté un peu plus de 60% des actifs pondérés du risque de la banque, sur la base des résultats du troisième trimestre, soit une petite diminution par rapport à l‘an passé, le reste revenant à la gestion de fortune.

“Globalement, nous voyons que Crédit suisse reste très dépendant de la bonne performance de sa banque d‘investissement”, observe Andreas Venditti, analyste de Vontobel. “Cela dépend fortement des mouvements d‘humeurs (parfois heurtés) des marchés financiers”.

Globalement, la banque s‘est fixé un objectif de réduction des coûts de 4,5 milliards de francs à l‘horizon 2015 et en a déjà réalisé 3,6 milliards.

La banque a porté un important ratio de capital (“Look-through CET1”) à 9,8%, non loin de son objectif de 10% visé d‘ici la fin de l‘année.

Le directeur financier a dit, sans autre précision, que la banque, qui avait versé un dividende de 0,70 franc par action en 2013, avait constitué des fonds pour un dividende de fin d‘année.

L‘action, qui avait perdu jusqu‘à 1,5% en début de séance, ne cédait plus que 0,7% à 10h20 GMT, alors que l‘indice des bancaires européennes perdait 0,04% dans le même temps. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below