Vinci/Eiffage-Le marché craint une baisse des tarifs de péage

mercredi 8 octobre 2014 15h58
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - Les actions Eiffage et Vinci reculent à la Bourse de Paris mercredi après-midi, le marché craignant une baisse des tarifs de péages autoroutiers au lendemain des propos du ministre de l'Economie annonçant la remise d'un rapport dans les prochaines semaines sur les autoroutes.

A 15h42, le titre Eiffage perd 3,99% à 41,47 euros accusant ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120 , en repli de 0,59% au même instant. De son côté, Vinci recule de 1,74% à 43,74 euros.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé mardi qu'il remettrait, avec la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, des propositions au Premier ministre dans les prochaines semaines sur les concessionnaires autoroutiers.

"Le ministre va présenter un rapport au Premier ministre dans les semaines à venir avec plusieurs propositions concrètes visant à mieux contrôler les sociétés d'autoroutes", commente un trader en poste à Paris.

"Même si les risques d'une remise en cause en profondeur de la situation actuelle sont limités, ce n'est pas une bonne nouvelle en-soi et en plus cela relance les spéculations sur une remise en cause du plan de relance autoroutier alors que Bruxelles doit rendre son avis dessus d'ici la fin du mois."

Vinci, Eiffage et l'Association françaises des sociétés d'autoroutes (AFSA) ont refusé de faire un commentaire.

Le mois dernier, l'Autorité de la concurrence a recommandé de renégocier le plan de relance autoroutier, estimant que les sociétés françaises concessionnaires affichent une rentabilité exceptionnelle assimilable à une rente qui doit être davantage régulée en faveur de l'Etat et des usagers.

Dans son avis publié le 18 septembre, l'Autorité recommande aussi une nouvelle formule de calcul du tarif des péages, susceptible de limiter leur hausse, voire de les faire baisser. (Alexandre Boksenbaum-Granier et Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)