Paris Orléans profite du rebond du M&A pour son T1

jeudi 7 août 2014 18h51
 

PARIS, 7 août (Reuters) - Le groupe Paris Orléans, maison-mère de la banque d'affaires Rothschild, a fait état jeudi d'une hausse de 46% de ses revenus au premier trimestre de son exercice 2014-2015, profitant du net rebond des transactions de fusions et acquisitions depuis le début de l'année en Europe.

Dans ses activités de conseil financier, qui comprennent le conseil en fusions et acquisitions, ses revenus ont bondi de près de 53% pour son premier trimestre, à 216,2 millions d'euros.

"Ces revenus trimestriels sont les plus élevés pour un premier trimestre depuis le début de la crise financière. Ils ont été particulièrement forts en Europe", souligne Paris Orléans dans un communiqué.

"Au regard du nombre importants de transactions finalisées au cours du premier trimestre et des mandats en cours, le groupe demeure raisonnablement optimiste quant au niveau d'activité pour les prochains mois", poursuit la maison-mère de la banque Rothschild.

Globalement, ses revenus ont atteint 347,3 millions d'euros au premier trimestre de son exercice contre 237,2 millions un an plus tôt.

La banque Rothschild a notamment conseillé Alstom dans le cadre du rachat de ses activités énergie par l'américain General Electric et Lafarge dans sa fusion avec le suisse Holcim.

Le communiqué:

bit.ly/1kpguPw (Matthieu Protard, édité par Nicolas Delame)