Bourse-Bonduelle en baisse malgré son S1, la Russie inquiète

jeudi 7 août 2014 13h01
 

PARIS, 7 août (Reuters) - L'action Bonduelle s'inscrit en forte baisse jeudi midi à la Bourse de Paris dans des volumes étoffés, les interrogations suscitées par la situation en Russie éclipsant la croissance organique ressortie supérieure aux attentes pour l'exercice décalé du spécialiste des légumes surgelés.

A 12h52, le titre recule de 4,86% à 19,98 euros dans des volumes représentant le triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La valeur accuse ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC Mid & Small, en repli de 0,43% dans des volumes équivalant à 29% de leur moyenne journalière habituelle.

Bonduelle a annoncé une croissance organique de ses ventes (+5,5%), à 1,921 milliard d'euros, pour son exercice décalé 2013-2014 supérieure à son objectif de 4% grâce à son activité réalisée en dehors de l'Europe (+12,4%).

A la suite de cette performance, le groupe a indiqué que la rentabilité opérationnelle courante pour son exercice décalé devrait se situer en haut de la fourchette rehaussée en février, soit 106107 millions d'euros à taux de change constants.

"La société n'a en revanche pas communiqué sur les conséquences pour son groupe du durcissement de la crise russe", souligne dans une note Gilbert Dupont.

L'activité en Europe orientale, Ukraine exclue, est demeurée "très soutenue", indique dans son communiqué la société.

"Le marché a surtout en tête la situation en Russie", ajoute de son côté un vendeur actions en poste à Paris pour expliquer la baisse de l'action.

La marque Bonduelle dispose en effet d'une notoriété très élevée en Russie et dans les pays de la Communauté des États indépendants (CEI). A fin 2013, le groupe a réalisé près de 12% de son chiffre d'affaires en Europe orientale.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a annoncé que la Russie allait interdire l'importation de fruits, légumes, viandes, poissons, lait et produits laitiers en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège.   Suite...