Japon/Pharmacie-Takeda se veut plus sélectif dans ses projets

mardi 5 août 2014 17h29
 

par Chang-Ran Kim et Ritsuko Shimizu

TOKYO, 5 août (Reuters) - Confronté à une baisse de ses marges, le groupe pharmaceutique japonais Takeda Pharmaceutical sera plus sélectif dans le choix de ses projets de recherche et de développement, a déclaré son nouveau président dans une interview accordée à Reuters.

Takeda pourrait se désengager de l'un de ses six domaines d'activité actuels et n'investira plus que dans des champs où il pourra être leader, a expliqué Christophe Weber, un Français débauché par Takeda chez le britannique GlaxoSmithKline.

"Il nous faut être très rigoureux", a-t-il dit. "Si on fait de la recherche dans l'oncologie ou les maladies gastro-intestinales, sommes-nous assez bons pour être parmi les meilleurs ?"

Takeda peine à se remettre de l'échec en décembre d'essais cliniques d'un nouveau traitement du diabète qui était censé remplacer l'Actos, dont le brevet a expiré en 2012 et qui est depuis concurrencé par des produits génériques.

Une plainte a en outre été déposée aux Etats-Unis accusant Takeda d'avoir dissimulé des risques de cancer liés à Actos.

Faute de nouveaux produits, la marge opérationnelle du laboratoire japonais a baissé à 17,6% pendant l'exercice 2011-2012 puis à 7,9% l'année suivante. Elle est restée faible à 8,2% en 2013-2014, quand le groupe a adopté les normes comptables IFRS, soit 9,2% avec les anciennes normes japonaises.

Présentant vendredi dernier ses résultats, le laboratoire a dit prévoir un résultat opérationnel stable ou en légère baisse sur l'exercice clos en mars 2015.

  Suite...