1 août 2014 / 06:23 / dans 3 ans

LEAD 2-ArcelorMittal-Prévision abaissée avec les prix du fer

* Ebitda 2014 vu au-dessus de $7 mds, c. environ $8 mds avant

* Hypothèse d‘un minerai de fer à $105/tonne, c. $120 précédemment

* Ebitda du T2 à $1,76 md, c. consensus de $1,83 md

* Le titre en forte baisse (Actualisé avec réaction en Bourse et commentaires d‘analystes)

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 1er août (Reuters) - ArcelorMittal a abaissé vendredi sa prévision de résultat brut d‘exploitation (Ebitda) pour l‘année, le repli plus marqué que prévu des prix du minerai de fer entamant le bénéfice de son activité minière, et cette annonce fait chuter en Bourse le premier sidérurgiste mondial.

A 12h38, l‘action recule de 6,77% à 10,6 euros, accusant la deuxième plus forte baisse du CAC 40 (-1,44%) et l‘un des replis les plus marqués de l‘indice Stoxx 600 (-1,45%). L‘indice Stoxx des valeurs liées aux matières premières perd 2,97%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

ArcelorMittal, considéré comme un bon baromètre de l‘état de santé du secteur manufacturier, anticipe désormais un Ebitda supérieur à sept milliards de dollars alors qu‘il avait tablé précédemment sur un chiffre de quelque huit milliards.

Selon le consensus Thomson Reuters StarMine, les analystes avaient jusqu‘ici retenu un chiffre de 7,5 milliards pour l‘Ebitda 2014.

“La prévision a été abaissée à cause de la division minière. Même si personne n‘anticipait huit milliards d‘euros, la nouvelle prévision paraît légèrement plus prudente que ce que les intervenants de marché attendaient”, note Ingo Schachel, analyste chez Commerzbank.

ArcelorMittal a dit avoir ramené son hypothèse du cours du minerai de fer pour l‘ensemble de 2014 à 105 dollars la tonne, contre 120 dollars précédemment, ce qui sous-entend un prix moyen pour le seul second semestre de 100 dollars.

Selon Aditya Mittal, directeur financier d‘ArcelorMittal, la baisse des prix du minerai de fer est le fait d‘une demande chinoise plus faible que prévu et d‘une hausse de l‘offre.

A titre d‘illustration de ces propos, le prix spot du minerai de fer en Asie .IO62-CNI=SI est en repli de près de 30% depuis le début de l‘année tandis qu‘ArcelorMittal et les trois géants du minerai de fer - BHP Billiton, Rio Tinto et Vale - ont tous augmenté leur production de cette matière première, composante essentielle de l‘acier.

La Chine représente une part de quelque 2% des ventes du groupe. Le pays est le premier producteur et consommateur d‘acier du monde et sa vive croissance a longtemps poussé vers le haut les cours de l‘acier et du minerai de fer.

OPTIMISME PRUDENT

ArcelorMittal, de taille deux fois plus importante que son concurrent le plus sérieux, a cependant dit que l‘activité sidérurgique se portait bien, ajoutant avoir relevé ses prévisions de demande pour les marchés européens et américains, qui représentent les deux tiers de ses livraisons.

Sur le seul deuxième trimestre, les livraison d‘acier du groupe ont été de 21,5 millions de tonnes, soit une hausse de 2,5% par rapport à la même période de 2013.

‘Nous restons prudemment optimistes au sujet de l‘économie mondiale, notamment en ce qui concerne les perspectives des pays développés”, a ajouté Aditya Mittal.

Au niveau mondial, ArcelorMittal a réaffirmé sa prévision d‘une hausse comprise entre 3,0% et 3,5% de la consommation mondiale d‘acier, avec une légère décélération de la croissance en Chine, un repli modeste au Brésil et une chute en Russie et dans les pays environnants.

La Russie, dont l‘économie devrait se contracter cette année sous l‘effet, notamment, des sanctions prises à son encontre par l‘Occident, ne reçoit que 2% des livraisons d‘acier d‘ArcelorMittal, mais le pays était jusqu‘il y a peu considéré comme une source de croissance par le groupe.

Le bénéfice brut d‘exploitation (Ebitda) du deuxième trimestre s‘est établi à 1,76 milliard de dollars, contre 1,70 milliard il y a un an et une prévision moyenne des analystes interrogés par Reuters de 1,83 milliard.

Sans une charge de 90 millions de dollars liée à un contentieux juridique aux Etats-Unis, l‘Ebitda aurait cependant été conforme au consensus.

Le groupe, qui fabrique 6% de l‘acier utilisé dans le monde, a précisé que la demande en provenance du secteur automobile était soutenue, grâce notamment à la reprise des ventes de voitures neuves en Europe.

La conjoncture dans le secteur de la construction, qui absorbe la moitié de la production mondiale d‘acier, s‘améliore progressivement, a ajouté ArcelorMittal.

* Le communiqué :

bit.ly/1xJARaI (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below