Eni-Bénéfice sous le consensus pour cause d'instabilité en Libye

jeudi 31 juillet 2014 11h55
 

MILAN, 31 juillet (Reuters) - Eni a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 50,7% au deuxième trimestre mais il est inférieur au consensus car sa production est affectée par une instabilité croissante en Libye.

Le pétrolier italien, premier producteur étranger en Afrique, a précisé que la production en volume a nettement subi l'impact des problèmes géopolitiques de la Libye.

Une baisse - rare - de 12,6% du bénéfice de la prospection et de la production souligne les difficultés que rencontre le nouvel administrateur délégué Claudio Descalzi qui veut recentrer le groupe sur la production.

En droite ligne de cette nouvelle stratégie, Eni a annoncé la découverte d'un gisement gazier au large du Gabon, au potentiel provisoire de 500 millions de barils d'équivalent pétrole. "Cela pourrait amortir l'impact de résultats sous-performants", constate Jason Kenney, analyste de Santander.

Le bénéfice net ajusté du deuxième trimestre ressort à 870 millions d'euros, alors que le consensus Reuters le donnait à 1,012 milliard.

L'impact positif d'une renégociation des contrats gaziers avec le russe Gazprom, entre autres, et une meilleure performance de la filiale Saipem ont permis de compenser la faiblesse de la division prospection et production.

Le groupe public a confirmé qu'il projetait cette année une production d'hydrocarbures à peu près identique à celle de 2013.

L'action perd 0,9% à 19,2 euros en matinée en Bourse de Milan. (Stephen Jewkes et Oleg Vukmanovic, Wilfrid Exbrayat pour le service français)