31 juillet 2014 / 06:54 / il y a 3 ans

LEAD 1-Safran revoit à la hausse ses objectifs 2014 après un solide S1

* Safran table désormais sur une marge op. proche de 15% en 2014

* Maintient sa prévision d'une croissance du CA d'environ 5%

* Impact limité de la crise ukrainienne (Actualisé avec précisions, téléconférence)

par Yann Le Guernigou et Tim Hepher

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Safran a relevé jeudi son objectif de bénéfice opérationnel pour 2014 après la publication de résultats semestriels portés par la bonne tenue de ses activités aviation civile.

Le groupe, qui produit au sein de CFM - une coentreprise avec General Electric - des moteurs pour Boeing et Airbus, estime être en mesure de dégager sur l'ensemble de l'exercice une marge opérationnelle courante proche de 15%, alors qu'il la prévoyait jusqu'ici "légèrement supérieure" à 10%.

Il maintient dans le même temps sa prévision d'une croissance du chiffre d'affaires ajusté d'environ 5% par rapport à 2013.

Cité dans un communiqué, le PDG Jean-Paul Herteman déclare que "les tendances favorables des activités de services et la bonne tenue des activités de première monte, soutenues par l'accroissement du trafic aérien et des cadences des programmes aéronautiques, sont autant d'éléments positifs sur lesquels reposent nos perspectives à moyen et long terme."

Sur le premier semestre, Safran a dégagé un bénéfice opérationnel courant ajusté de 981 millions d'euros, en hausse de 16,5%, sur un chiffre d'affaires de 7.208 millions, qui a progressé de 4,4% (5,3% à périmètre et taux de change constants). La marge opérationnelle est ressortie à 13,6% (contre 12,2% après retraitement au premier semestre 2013).

Le résultat net ajusté (part du groupe) s'élève à 632 millions (1,52 euro par action), contre 658 millions en 2013, un montant qui intégrait une plus-value de 131 millions résultant de la cession de titres Ingenico.

IMPACT LIMITÉ DE LA CRISE UKRAINIENNE

Les moteurs d'avions, qui représentent plus de la moitié des ventes de Safran, ont dégagé un chiffre d'affaires de 3,76 milliards, en hausse de 2,5%. Au sein de cette activité, les services pour moteurs ont vu leurs facturations progresser de 7,1%.

La croissance des équipements aéronautiques a bondi de son côté de 9,9% (11,6% à périmètre et change constants) grâce à une augmentation des livraisons de première monte pour le Boeing 787 (systèmes d'atterrissage et de câblage) ainsi qu'à une progression des livraisons de grandes nacelles (Airbus A380 et A330) et de nacelles pour les avions régionaux.

Au premier semestre 2014, 57 nacelles d'A380 ont été ainsi livrées, contre 52 pour la même période il y a un an.

En raison principalement de la hausse de ses investissements de recherche et développement, le groupe n'attend plus qu'un cash flow libre de l'ordre de 35% du résultat opérationnel courant cette année contre 40% précédemment.

Au cours d'une conférence téléphonique, Jean-Paul Herteman a indiqué que les sanctions européennes contre la Russie, du fait de la situation en Ukraine, ne devraient avoir qu'un impact très limité sur les activités défense de Safran.

"Nos activités défense représentent 10% du total du groupe et la Russie est loin d'être notre principal client", a-t-il dit.

Le communiqué : bit.ly/1lZIOmJ (Yann Le Guernigou, avec Tim Hepher, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below