LEAD 1-KPN juge que le plus dur est passé, le titre grimpe

mercredi 30 juillet 2014 10h56
 

BRUXELLES, 30 juillet (Reuters) - L'opérateur télécoms néerlandais KPN est optimiste pour le second semestre 2014 après avoir dépassé les attentes au deuxième trimestre grâce à ses réductions de coûts qui ont compensé une baisse de rentabilité des principales divisions.

Malgré une concurrence toujours rude sur son marché national, le groupe a redit s'attendre à une stabilisation de ses résultats en fin d'année.

"Nous attendons pour le second semestre à de meilleurs résultats qu'au premier, donc en ce sens vous pouvez dire que le plus dur est passé", a déclaré le directeur général Eelco Blok lors d'une conférence téléphonique.

Ces annonces ont été bien reçues par les investisseurs et le titre gagnait 5,08% à 2,398 euros à la Bourse d'Amsterdam vers 8h55 GMT, signant la meilleure performance de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et de l'indice sectoriel européen des télécoms.

Au deuxième trimestre, le bénéfice opérationnel de KPN a reculé de 19% à 633 millions d'euros alors que sept analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 626 millions.

Le programme dit de "simplification" a permis des économies de l'ordre de 75 millions d'euros au premier semestre, avec le départ de 350 employés, a précisé le groupe qui en février avait annoncé jusqu'à 2.000 suppressions de postes.

KPN a ajouté qu'il serait en mesure de verser un dividende de 7 centimes d'euro au titre de l'exercice 2014 une fois que sera finalisée la cession de sa filiale allemande E-Plus à Telefonica.

L'opération, d'un montant de 8,6 milliards d'euros, a reçu le 2 juillet le feu vert de la Commission européenne. ( )

Eelco Blok a par ailleurs assuré entretenir d'excellentes relations avec son premier actionnaire, le groupe America Movil du milliardaire mexicain Carlos Slim, qui avait lancé sans succès une OPA sur KPN en 2013 et conserve une participation de 22,6% au capital. (Robert-Jan Bartunek, Véronique Tison pour le service français)