29 juillet 2014 / 06:19 / il y a 3 ans

LEAD 2-Michelin confirme ses objectifs malgré le poids des changes

* Bénéfice net du S1 à 624 millions d'euros (+23%)

* Bénéfice opérationnel à 1.059 millions d'euros (+16%)

* CA à 9,67 contre 10,16 milliards

* L'action se redresse avec une baisse initiale de 3% (Actualisé avec conférence de presse, cours de Bourse)

par Noëlle Mennella

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Michelin a amélioré son résultat opérationnel au premier semestre dans un environnement caractérisé par des prix tendus et la persistante d'un fort effet de changes qui ont pesé sur ses ventes.

Mais le groupe de pneumatiques a été soutenu par les effets du plan de compétitivité 2012-2016 dont les objectifs sont aujourd'hui atteint à hauteur de 60%.

Au total, sur les six premiers mois de l'année, Michelin a enregistré un résultat net de 624 millions d'euros (+23%) et un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de 1.159 millions d'euros (+16% à périmètre et périmètre et parités constants).

Le chiffre d'affaires à lui reculé à 9,67 milliards (contre 10,16 milliards un an plus tôt) affaibli par un impact de change négatif de 457 millions d'euros et un impact prix-mix négatif de 169 millions. Ces éléments n'ont pu être compensés par l'augmentation de 1,9% des volumes sur la période.

Au total, la marge opérationnelle avant éléments non récurrents ressort à 12,0% contre 11,3% un an plus tôt.

Selon le consensus médian compilé par Michelin, les analystes attendaient un bénéfice net de 681 millions d'euros, un résultat opérationnel de 1.192 millions et un chiffre d'affaires de 9.850 millions d'euros soit une marge de 12% (bit.ly/UxriPE).

Michelin a confirmé les objectifs qu'il s'est fixés pour la totalité de l'exercice en cours soit une hausse de ses volumes de 3%, une croissance de son résultat opérationnel avant éléments non récurrent, hors effets devises, une rentabilité sur capitaux employés supérieure à 11%.

Le groupe prévoit toujours une génération de cash flow libre structurel supérieure à 500 millions d'euros et des investissements d'environ deux milliards d'euros sur l'année.

Michelin a démontré "une grande maîtrise des prix au premier semestre et cela devrait se poursuivre au deuxième semestre. Notre objectif est de maîtriser nos prix pour protéger notre marge unitaire et conquérir des parts de marchés", a déclaré Jean-Dominique Senard, président du groupe, au cours d'une conférence de presse.

De son côté, Marc Henry, directeur financier du pneumaticien, a estimé que l'impact du coût des matières premières devrait être au moins positif de 150 millions d'euros au second semestre à comparer aux 351 millions d'euros du premier semestre.

Pour sa part l'effet prix-mix devrait être du même ordre de grandeur au deuxième semestre par rapport au premier (-169 millions d'euros), a-t-il ajouté.

En Bourse, l'action Michelin, en baisse de 3% à l'ouverture, s'adjugeait 1,1% à 83,78 euros vers 11h45 alors que l'indice européen du secteur automobile perdait 0,88% et que le CAC 40 était quasiment stable.

Le communiqué : bit.ly/1o8jDOG (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below