24 juillet 2014 / 15:43 / dans 3 ans

Facebook gagne près de 7%, le marché salue ses résultats

24 juillet (Reuters) - L‘action Facebook gagne près de 7% jeudi, les investisseurs saluant l‘explosion des recettes publicitaires sur mobiles du premier réseau social mondial, qui lui ont permis de dépasser les attentes de Wall Street au deuxième trimestre.

Le titre progresse de 6,78% à 76,13 dollars, évoluant à ses plus hauts niveaux depuis son entrée en Bourse il y a deux ans.

A ce prix, la valorisation de Facebook se situe près des 200 milliards de dollars (148,5 milliards d‘euros), plaçant la société en position de supplanter IBM comme quatrième capitalisation du secteur technologique coté aux Etats-Unis.

Les trois premières sont Apple, Google et Microsoft, toutes trois cotées sur le Nasdaq.

Au moins 27 brokers ont relevé leur objectif de cours sur la valeur, l‘objectif le plus élevé se situant à 100 dollars l‘action, soit une valorisation de 250 milliards de dollars.

Facebook a annoncé mercredi soir que ses revenus publicitaires sur appareils mobiles avaient fait un bond de 151% au deuxième trimestre et représenté 62% du total de ses revenus publicitaires sur la période.

“Facebook a réglé l‘un des problèmes qui avaient pesé le plus lourdement au moment de son introduction en Bourse, à savoir l‘absence de monétisation de son activité sur mobile”, estiment les analystes de RBC Capital Markets dans une note.

L‘introduction en Bourse de Facebook en mai 2012 a été considérée comme un flop par la plupart des observateurs. L‘action, introduite à 38 dollars, a ensuite baissé pendant des mois dans la crainte que le réseau communautaire n‘arrive pas à dégager des recettes publicitaires de ses utilisateurs mobiles.

“Nous estimons que chaque fois qu‘une société dépense cinq dollars en publicité, un dollar va à Facebook”, écrivent aujourd‘hui les analystes financiers de Needham à leurs clients.

En outre, Facebook capte actuellement 20% du temps passé sur les appareils mobiles, selon le cabinet de recherche comScore.

Sur les 43 analystes qui suivent la valeur, 37 d‘entre eux sont à l‘achat ou encore mieux et six à “conserver”. Aucun ne recommande de vendre le titre, selon les données de StarMine.

Le chiffre d‘affaires trimestriel du groupe a bondi de 61%, à 2,91 milliards de dollars, contre 1,81 milliard il y a un an et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 2,81 milliards.

“Il s‘agit d‘un trimestre très impressionnant, supérieur aux attentes de Wall Street qui étaient très fortes”, ajoute dans une note Paul Vogel, analyste chez Barclays Equity Research.

Les publicités placées dans le fil déroulant de ses utilisateurs ont relancé la croissance des revenus publicitaires de Facebook depuis un an et entraîné sur cette période une envolée de 123% du prix moyen par publicité.

Le site internet revendique 1,3 milliard d‘utilisateurs dans le monde, dont 63% se connectent tous les jours.

Jusqu‘à la clôture de mercredi, le titre Facebook avait vu sa valeur multipliée par plus de quatre par rapport à un point bas de 17,55 dollars touché en septembre 2012. Son précédent record avait été atteint le 11 mars, à 72,59 dollars. (Supantha Mukherjee à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below