Royal Mail avertit sur le CA annuel de son activité colis

mardi 22 juillet 2014 10h44
 

(Répétition mastic 4e paragraphe)

LONDRES, 22 juillet (Reuters) - Royal Mail Group a annoncé mardi qu'il comptait sur la maîtrise des coûts et sur son activité courrier pour atteindre ses objectifs annuels et compenser le repli de son activité colis dans le contexte d'une intensification de la concurrence.

Le groupe postal britannique, dont la privatisation en octobre a suscité une controverse politique, a fait état d'un chiffre d'affaires sur les trois mois finissant le 29 juin en hausse de 2%, porté par une performance meilleure que prévu de son activité courrier.

L'activité courrier a reculé de 3% en volumes en Grande-Bretagne, tandis que le groupe anticipait un repli de 4 à 6%, mais son chiffre d'affaires a crû de 3% à la faveur de hausses de prix.

L'activité colis, qui génère la moitié du chiffre d'affaires du groupe et présentée comme son moteur de croissance, a été affectées par une concurrence accrue sur son marché national ainsi qu'à l'export, qui a également souffert de l'appréciation de la livre. Le secteur de la distribution a par ailleurs ralenti en juin, a-t-il ajouté.

La bataille des prix et des délais de livraison s'intensifie et la décision d'Amazon Inc, le plus gros client de Royal Mail avec 6% des ventes, de lancer son propre service de livraison a fait l'effet d'une bombe pour le groupe. En volume, l'activité colis a augmenté de 1% tandis que son chiffre d'affaires s'est replié d'1%.

"Dans le contexte de défis croissants sur le marché britannique des colis, notre chiffre d'affaires annuel sur ce segment sera probablement plus faible que prévu", a déclaré la directrice générale du groupe, Moya Greene, dans un communiqué.

"Néanmoins, grâce à des mesures de contrôle des coûts et avec la poursuite d'une bonne performance dans notre activité courrier, nous prévoyons d'en compenser les effets sur les bénéfices pour que nos résultats soient en ligne avec nos attentes pour l'ensemble de l'année."

Vers 08h20 GMT, le titre cédait 1,4% à la Bourse de Londres.

En six mois, l'action Royal Mail a perdu 22% à 466 pence, pénalisée par les inquiétudes sur cet environnement de marché ainsi que par une enquête en France sur de présumées pratiques anticoncurrentielles sur le marché des colis postaux. (Neil Maidment, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Nicolas Delame)