LEAD 1-Julius Baer monte dans l'espoir d'une issue rapide aux USA

lundi 21 juillet 2014 13h22
 

(Actualisé avec cours de Bourse)

ZURICH, 21 juillet (Reuters) - Le directeur général de Julius Baer a déclaré lundi qu'il était tout à fait probable que la banque privée suisse signe un accord avec la justice aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année pour mettre fin à une enquête criminelle concernant son rôle dans l'évasion fiscale de riches contribuables américains.

"C'est désormais une affaire de mois et non d'années", a déclaré Boris Collardi en présentant les résultats du deuxième trimestre de l'établissement.

L'annonce fait grimper le titre de 7% sur le marché suisse, lui permettant ainsi de regagner le terrain perdu après l'annonce en mai d'un accord du grand rival Credit Suisse avec les autorités américaines dans le même dossier. )

Les 2,5 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) d'amendes et de pénalités que Credit Suisse a accepté de verser après avoir plaidé coupable de complicité d'évasion fiscale représentaient plus du double de ce que la banque avait provisionné à cet effet et cela a fait perdre 9% au cours de Bourse de Julius Baer dans la crainte qu'il soit lui aussi confronté à une addition plus lourde que prévu, peut-être supérieure au milliard de dollars.

Julius Baer n'a pas fait de provision en vue d'une amende éventuelle, se disant dans l'incapacité d'évaluer le montant qu'il aura à débourser le cas échéant. Il a en revanche budgété 15 millions de francs suisses pour les frais légaux.

Boris Collardi n'a pas apporté de nouvelle précision sur le montant éventuel de l'amende mais il a estimé que le règlement de Credit Suisse en mai pourrait accélérer le processus pour Julius Baer et les autres banques suisses concernées, dont Pictet & Cie.

"Je continue de penser qu'à la fin nous trouverons une solution équitable pour le groupe", a-t-il dit.

L'action Julius Baer gagne 6,32% à 38,86 francs vers 11h15 GMT, la plus forte hausse de l'indice paneuropéen EuroStoxx 300. L'indice SMI de la Bourse suisse cède 0,16% à ce stade et l'indice du secteur bancaire européen 0,75%. (Joshua Franklin, Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français)