LEAD 1-Bourse-Manitou bondit après avoir relevé ses objectifs

vendredi 18 juillet 2014 09h58
 

* Manitou vise une croissance de 5% en 2014 (contre stable)

* Attend une hausse de la MOC entre 100 à 150 points (contre 50-100 pts)

* plusieurs brokers relèvent leur recommandation

* L'action gagne 7% (Actualisé avec commentaire)

PARIS, 18 juillet (Reuters) - L'action Manitou signe vendredi matin l'une des plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small, le spécialiste des engins de manutention ayant relevé la veille ses objectifs financiers pour 2014 après avoir dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 9% au premier semestre.

A 9h47, le titre progresse de 7,15% à 12,44 euros dans des volumes représentant déjà deux fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant, l'indice CAC Mid & Small cède 0,52% dans des volumes équivalant à 25% de leur moyenne journalière habituelle.

Le groupe français a indiqué désormais tabler pour cette année sur une croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires par rapport à 2013 alors qu'il prévoyait auparavant des revenus stables, ainsi que sur une progression de sa marge opérationnelle courante comprise entre 100 à 150 points contre une croissance initialement prévue entre 50 et 100 points.

Sur les six premiers mois de l'année, Manitou a dégagé un chiffre d'affaires de 641,9 millions d'euros dont 350,6 millions sur le seul deuxième trimestre (+10%).

"Le groupe a publié un chiffre d'affaires du deuxième trimestre (...) ressorti supérieur à nos attentes", remarque Portzamparc dans une note.

"Le groupe signe un bon deuxième trimestre avant un deuxième semestre où la visibilité est faible. Compte tenu cependant de la baisse récente du titre (-9% sur un mois) et de multiples de valorisation 2015 que nous jugeons attractifs (PE 13,1x, VE/ROP 8,4x) sur la base d'un scénario prudent, nous passons à Renforcer, contre Conserver", ajoute l'intermédiaire.

D'autres brokers ont relevé leur recommandation sur la valeur dans le sillage de cette publication, Natixis est ainsi passé de "neutre" à "acheter" et Gilbert Dupont conseille désormais d'"accumuler" le titre contre "alléger" auparavant. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)