LEAD 2-IBM déçoit avec ses ventes de logiciels

vendredi 18 juillet 2014 00h59
 

WASHINGTON, 17 juillet (Reuters) - International Business Machines (IBM) a publié jeudi un chiffre d'affaires trimestriel en baisse mais supérieur aux attentes, mais ses prévisions pour sa branche de logiciels ont déçu les investisseurs.

Le chiffre d'affaires global a baissé de 2% à 24,4 milliards de dollars (18 milliards d'euros), dépassant l'estimation moyenne des analystes qui était de 24,1 milliards.

Le bénéfice net du numéro un mondial des services informatiques a progressé à 4,1 milliards de dollars, soit 4,12 dollars par action, contre 3,2 milliards (2,91 dollars/action) un an plus tôt.

Le bénéfice par action ajusté a atteint 4,32 dollars, supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 4,29 dollars.

L'action IBM a d'abord réagi à la hausse dans les transactions d'après-Bourse, gagnant quelque 1,8%, mais elle s'est ensuite repliée en réaction aux prévisions annoncées par le groupe pour son activité de logiciels, censée monter en puissance au cours des prochaines années.

Son chiffre d'affaires n'a progressé que de 1% au deuxième trimestre, à 6,5 milliards de dollars, et le directeur financier Martin Schroeter a dit tabler sur une accélération à environ 5% au deuxième semestre.

"On n'est plus dans une histoire de croissance et cela fait un moment déjà", commente Scott Kessler, analyste chez S&P Capital. "Une croissance de 1% pour les logiciels, présentés comme le principal moteur de croissance du groupe, est quelque peu inquiétante."

IBM, qui se restructure pour se focaliser sur des produits à forte marge comme le big data, le cloud ou la sécurité mobile, veut voir son activité de logiciels représenter la moitié de ses bénéfices d'ici 2015.

Le chiffre d'affaires des matériels (Hardware) a chuté de 11% à 3,3 milliards de dollars, sa septième baisse à deux chiffres en huit trimestres, sous le coup de pressions cycliques sur la division Power Systems qui regroupe les serveurs.

Celui des services technologiques a diminué de 1,7% à 9,6 milliards.

Le chiffre d'affaires a reculé de 9% en Asie/Pacifique mais il a progressé dans la région Europe/Afrique/Moyen-Orient. En Chine, il a baissé de 11%, une amélioration par rapport aux trimestres précédents. (Marina Lopes, Véronique Tison pour le service français)