Rio Tinto augmente sa production de minerai de fer pour la Chine

mercredi 16 juillet 2014 12h10
 

SYDNEY, 16 juillet (Reuters) - Rio Tinto a annoncé mercredi une forte hausse de sa production de minerai de fer en Australie, le géant minier ayant profité de la faiblesse de ses coûts par rapport aux producteurs chinois pour exporter massivement en Chine.

Les grands groupes miniers comme Rio Tinto, Vale and BHP Billiton augmentent leur production, tout en réduisant leurs coûts encore plus drastiquement, en dépit des craintes de surproduction face au ralentissement de la croissance en Chine, notamment dans le secteur de l'acier.

Le minerai extrait des quelque 6.000 mines chinoises contient moins de 30% de fer, alors que les minerais australien et brésilien ont une teneur en fer presque deux fois plus forte.

Rio Tinto, numéro deux mondial du minerai de fer, vise une production de 295 millions de tonnes de matériaux pour la sidérurgie en 2014, contre 266 millions produits l'an dernier.

"Le développement de notre minerai de fer continue de dégager une croissance à forte marge, ce qui renforce notre position de producteur à bas prix", dit Rio Tinto mercredi dans un communiqué sur sa production du deuxième trimestre.

Les livraisons de minerai de fer sur cette période ont augmenté de 23% par rapport au deuxième trimestre 2013, à 75,7 millions de tonnes, tandis que la production des ingrédients nécessaires à la fabrication d'acier a augmenté de 11% à 73,1 millions de tonnes, précise la société.

La Chine a la plus grosse industrie d'acier au monde, qui consomme un milliard de tonnes de minerai de fer par an.

Les analystes s'interrogent sur les projets d'expansion des grands groupes miniers en l'absence de preuves tangibles de fermeture des mines chinoises et face à la volatilité des cours du minerai de fer sur les marchés physiques.

Le prix du minerai de fer livré en Chine .IO62-CNI=SI est à 98 dollars la tonne mercredi, après être tombé à un point bas de 89 dollars mi-juin, son prix le plus bas en 21 mois.

Toutefois, selon le cabinet d'études Wood Mackenzie, la Chine pourrait être amenée à fermer des mines de fer d'une capacité totale allant jusqu'à 80 millions de tonnes, soit plus d'un cinquième de sa production annuelle.

BHP Billiton a aussi relevé son objectif de production 2014 à 260-270 millions de tonnes, au lieu de 217 millions, et devrait afficher une forte hausse de sa production du deuxième trimestre lors de la publicaton de ces chiffres le 23 juillet. (James Regan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)