LEAD 1-Citi fait mieux que prévu au T2 grâce à l'obligataire

lundi 14 juillet 2014 17h22
 

(Actualisé avec précisions)

par David Henry et Tanya Agrawal

14 juillet (Reuters) - Citigroup a publié lundi un bénéfice ajusté meilleur que prévu au deuxième trimestre grâce à une bonne surprise au niveau de son trading obligataire, tout en annonçant un réglement de sept milliards de dollars pour mettre fin à une enquête sur des produits financiers commercialisés juste avant la crise de 2008.

La banque a accepté de s'acquitter de 4,5 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros) d'amendes en numéraire et de 2,5 milliards d'indemnisation de consommateurs, un montant global plus de deux fois supérieur aux estimations des analystes en début d'année, mais qui reste loin des 12 milliards réclamés par les autorités au cours des négociations. (voir )

Y compris une charge exceptionnelle de 3,8 milliards liée à ce réglement à l'aimable avec la Justice américaine, le résultat net de Citigroup a chuté de 96%, tombant à 181 millions de dollars ou trois cents par action contre 4,18 milliards (1,34 dollar par action) pour la même période de l'an dernier.

Mais son résultat net ajusté - qui ne prend pas en compte la charge exceptionnelle, ni certaines variations de valorisation de sa dette - a atteint 3,93 milliards de dollars, soit 1,24 dollar par action, au-dessus des 3,89 milliards de dollars (1,25 dollar/action) du deuxième trimestre 2013.

Les analystes attendaient un bénéfice net par action de 1,05 dollar, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

A Wall Street, l'action Citigroup gagnait 3,57% vers 14h50 GMT. Elle prenait déjà 1,4% avant-Bourse juste après l'annonce du réglement à l'amiable pour la vente de prêts "toxiques".

Le revenu tiré de l'activité de trading sur les marchés obligataires a baissé de 12% à 2,9 milliards de dollars, une performance nettement meilleure que la baisse de 20 à 25% du revenu du trading à laquelle le directeur financier John Gerspach avait préparé le marché au mois de mai.   Suite...