LEAD 1-Marks & Spencer-Nouveau recul des ventes non-alimentaires au T1

mardi 8 juillet 2014 11h35
 

LONDRES, 8 juillet (Reuters) - Le distributeur britannique Marks & Spencer a fait état mardi d'une baisse de ses ventes non-alimentaires pour le douzième trimestre consécutif, pénalisées par la refonte de son site de commerce en ligne.

Les ventes de produits non-alimentaires dans les magasins ouverts depuis plus d'un an ont reculé de 1,5% sur les 13 semaines au 28 juin, période correspondant au premier trimestre fiscal du groupe de distribution britannique.

Les analystes attendaient une baisse de l'ordre de 0,6 à 2%.

Vers 09h30 GMT, le titre cède 1,5% à 425 pence à la Bourse de Londres, où le FTSE-100 recule de 0,5%.

"Nous avons constaté une amélioration constante dans l'habillement bien que, comme prévu, la mise en place du nouveau site M&S.com a eu un impact sur les ventes", a déclaré le directeur général Marc Bolland.

Le nouveau site illustre la volonté de transformation de l'institution vieille de 130 ans en un distributeur global "multi-canal" capable d'attirer les consommateurs en magasins mais aussi sur internet, selon une stratégie dite de "briques et de clics".

Des dysfonctionnements ont cependant été signalés sur la nouvelle plate-forme de vente en ligne, notamment des problèmes d'identification et de navigation. Les ventes en ligne ont du coup chuté de 8,1% au premier trimestre.

Après des décennies de sous-investissement, Marc Bolland a consacré 2,3 milliards de livres (2,9 milliards d'euros) ces trois dernières années à la modernisation des produits et des magasins et à la refonte de la chaîne logistique pour le nouveau site internet.

Cependant, la nouvelle équipe de stylistes mise sur pied en 2012 n'est pas parvenue jusqu'à présent à redresser durablement les ventes et les bénéfices de M&S sont pour la première fois inférieurs à ceux de son concurrent Next sur l'exercice annuel à fin mars.   Suite...