Philips avertit sur les résultats de sa branche Santé

mardi 8 juillet 2014 10h28
 

AMSTERDAM, 8 juillet (Reuters) - Philips a fait savoir mardi que sa division Santé n'atteindrait pas ses objectifs de résultats mais a rassuré les investisseurs en ajoutant que son directeur général assumerait désormais la responsabilité directe de cette activité, qui représente désormais 40% du chiffre d'affaires du groupe.

Le géant néerlandais, tout juste sorti d'une réorganisation qui l'a recentré sur la santé et l'éclairage, s'attend à ce que le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) de la division ressorte à 220 millions d'euros au deuxième trimestre, soit moins qu'attendu.

L'Ebita au niveau du groupe serait, lui, conforme aux estimations à environ 400 millions d'euros.

Le titre n'en gagne pas moins 1,60% à 23,47 euros à la Bourse d'Amsterdam vers 8h25 GMT en réaction à l'annonce du départ de Deborah DiSanzo, qui dirigeait jusqu'ici la branche Santé, et du passage de celle activité sous la responsabilité directe du directeur général Frans van Houten.

"La réaction rapide du groupe à des performances décevantes de Philips Santé au premier semestre montre qu'il a pris conscience de l'urgence de la situation", relève Andreas Willi, analyste chez JPMorgan.

La contre-performance de la division santé s'explique en partie par la suspension de la production d'une usine à Cleveland, aux Etats-Unis, à la suite d'une inspection par la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine.

"Nous anticipons (...) une amélioration de la performance de l'Ebita de la Santé au deuxième semestre par rapport à la même période de 2013, grâce entre autres à la reprise progressive de la production à Cleveland dans le courant du troisième trimestre", déclare Frans Van Houten dans le communiqué.

Un porte-parole de Philips a précisé que l'arrêt de la production de l'usine de l'Ohio, qui fabrique notamment des scanners, aurait un impact de 60 ou 70 millions d'euros sur l'Ebita du groupe en 2014.

Les manquements identifiés par la FDA ne sont pas liés à des problèmes de sécurité, selon l'entreprise.

Philips publiera ses résultats du deuxième trimestre le 21 juillet. (Thomas Escritt, Véronique Tison pour le service français))