Bourse-EuropaCorp chute après ses résultats, les CAC réservés

vendredi 27 juin 2014 13h01
 

PARIS, 27 juin (Reuters) - L'action EuropaCorp chute lourdement vendredi midi à la Bourse de Paris après des résultats annuels jugés décevants dans le cadre desquels les commissaires aux comptes (CAC) ont émis une réserve en raison d'une divergence d'analyse sur le calendrier d'un accord avec la Fox.

A 12h44, le titre recule de 18,72% à 3,95 euros dans des volumes représentant 6,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La valeur accuse ainsi la plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small, en baisse de 0,29% au même instant.

La société de production créée par Luc Besson a fait état jeudi d'un résultat net part du groupe de 0,2 million d'euros au titre de son exercice 2013-2014, contre 19,6 millions un an plus tôt, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 211,8 millions d'euros.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait un chiffre d'affaires de 212,55 millions d'euros et un résultat net de 22,45 millions.

La société a pâti d'une augmentation de 18,5 millions d'euros de ses frais généraux, à 44,6 millions, principalement liée à des variations de périmètre (activités nouvelles ou encore les frais liés à la création d'une coentreprise aux Etats-Unis) et à des éléments exceptionnels.

"Après avoir publié fin mai un CA 2013-14 en forte hausse (+14%), intégrant 45 millions de dollars (29,7 millions d'euros) de buy out (cession des droits à recettes futures) de Fox sur Taken 1 et 2 (sur lequel les commissaires aux comptes ont néanmoins émis une réserve portant sur le calendrier de comptabilisation), EuropaCorp dévoile (...) des résultats annuels décevants", commente dans une note Gilbert Dupont.

EuropaCorp et Fox ont conclu, sur l'exercice, un accord ferme et définitif de cession forfaitaire de droits à recettes par lequel Fox s'est engagée de façon irrévocable et inconditionnelle à payer 45 millions de dollars à EuropaCorp au titre de l'exploitation future des films Taken et Taken 2. Cette cession est assortie de garanties collatérales sur les royalties futures éventuelles à générer avec la Fox.

Les commissaires aux comptes ont toutefois indiqué qu'ils émettraient une réserve compte tenu de l'existence d'une divergence d'analyse technique avec la société portant sur le calendrier de comptabilisation du chiffre d'affaires lié à l'accord dit de "buy-out" avec la Fox.

"Malgré une marge brute un peu meilleure que prévu, à 57,7 millions d'euros, les résultats sont nettement inférieurs à nos attentes", remarque Gilbert Dupont qui a placé sous revue sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 5,7 euros sur la valeur.   Suite...