Oracle déçoit avec ses résultats, le titre baisse

jeudi 19 juin 2014 23h00
 

SAN FRANCISCO, 19 juin (Reuters) - Oracle a annoncé jeudi une stabilité de ses ventes de logiciels et de ses abonnements sur son quatrième trimestre fiscal clos fin mai par rapport à la même période de 2013, ravivant les inquiétudes sur sa croissance.

Le titre du groupe californien chutait de 6,4% dans les transactions d'après-Bourse à Wall Street en réaction à cette annonce, alors qu'il avait pris 10% sur les trois derniers mois, le double de l'indice S&P, dans l'espoir d'une reprise des ventes de logiciels et de progrès dans le domaine du Cloud.

Oracle avait prévu une croissance comprise entre zéro et 10% pour ses ventes de logiciels et ses abonnements souscrits par internet au quatrième trimestre. Cet indicateur est suivi de près par les investisseurs car les ventes de logiciels génèrent de lucratifs contrats de maintenance sur le long terme.

Sur ces trois mois, le chiffre d'affaires global a progressé de 3% à 11,3 milliards de dollars (8,3 milliards d'euros), alors que les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S prévoyaient en moyenne 11,48 milliards.

Le bénéfice net a reculé de 4% à 3,6 milliards de dollars, soit un bénéfice par action de 80 cents. Après ajustement, celui-ci s'établit à 92 cents, trois cents de moins que le consensus.

"Les bras m'en tombent, les résultats sont partout mauvais alors que le dernier trimestre de l'exercice est traditionnellement bon pour Oracle. C'est un peu comme l'Espagne éliminée de la Coupe du monde dès la première semaine", commente Dan Ives, analyste chez FBR.

Oracle subit la concurrence d'entreprises comme Salesforce.com ou Workday qui offrent des produits concurrents à des prix souvent plus intéressants. En réponse, le groupe fondé il y a quatre décennies sort ses propres produits basés sur l'informatique dématérialisée (Cloud) et acquiert des spécialistes plus petits de ce segment d'activité comme Responsys, racheté en décembre pour 1,39 milliard de dollars.

Avant l'annonce des résultats, l'action Oracle avait fini en repli de 0,70% sur le New York Stock Exchange, à 42,51 dollars. (Noel Randewich, Véronique Tison pour le service français)