Unilever simplifie la structure de son capital

lundi 19 mai 2014 14h19
 

LONDRES, 19 mai (Reuters) - Unilever a annoncé lundi avoir racheté pour 715 millions de livres (878 millions d'euros) les droits encore détenus dans des fiducies familiales par William Hesketh Lever, cofondateur du groupe anglo-néerlandais, afin de simplifier la structure du capital.

L'opération s'apparente à un rachat anticipé de titres puisque ces droits auraient été convertibles en 2038 en 70,9 millions d'actions, soit 2,4% des capitalisations combinées en Bourse de Londres et d'Amsterdam.

La réduction effective du nombre total de titres se traduira pour les actionnaires par une augmentation de 2% du bénéfice annuel par action, explique le groupe de produits de grande consommation, qui fabrique notamment les savons Dove et les thés Lipton.

"C'est une étape supplémentaire dans la simplification du capital d'Unilever pour le rendre plus compréhensible et pour éliminer de manière anticipée une dilution significative des intérêts des actionnaires", explique dans un communiqué le directeur financier du groupe Jean-Marc Huet.

L'action Unilever prenait 1,37% à 27,41 livres à la Bourse de Londres vers 12h00 GMT.

(Martinne Geller, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)