TUI atteindra ses objectifs, perte plus faible que prévu au T2

vendredi 16 mai 2014 08h52
 

FRANCFORT, 16 mai (Reuters) - TUI AG est en bonne voie pour atteindre ses objectifs des deux prochains exercices et envisage de développer ses activités d'hôtellerie et de croisières, après une perte plus limitée que prévu au deuxième trimestre de son exercice décalé.

Le groupe allemand, actionnaire à hauteur de 55% de TUI Travel, le premier voyagiste européen, est en cours de restructuration, avec pour objectif d'atteindre un bénéfice courant d'un milliard d'euros sur l'exercice 2014/15.

Certains analystes avaient émis des doutes sur la capacité du groupe à atteindre ses objectifs, mais TUI a annoncé vendredi que son plan de restructuration se déroulait comme prévu et que le groupe entrait maintenant dans une phase de croissance.

TUI AG, qui a ses propres activités d'hôtellerie et de croisières en plus du contrôle sur TUI Travel, s'attend à un redressement de ses comptes dans les croisières cette année et à une amélioration de la rentabilité dans les hôtels.

Le groupe ajoute qu'il envisage de développer TUI Cruises au Royaume-uni, où la marque de TUI Travel, Thomson Cruises, est déjà présente, même si aucune décision n'a encore été prise.

Pour le deuxième trimestre 2013-2014, TUI AG a fait état d'une perte avant intérêts, impôts et amortissement de 205,1 millions d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne une perte de 223 millions.

"Dans un contexte d'amélioration des performances du secteur, nous sommes très confiants dans notre capacité atteindre tous nos objectifs pour l'ensemble de l'année", a dit le président du directoire Friedrich Joussen dans un communiqué.

TUI AG table sur une croissance de 2% à 4% de son chiffre d'affaires en 2013/14 et de 6% à 12% de son Ebita.

TUI Travel a publié ses résultats du premier trimestre cette semaine, qui ont fait ressortir une perte moins importante qu'attendu, tout en se déclarant confiant dans sa capacité à réaliser son objectif de croissance de ses profits. (voir ) (Victoria Bryan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame)