Eramet affiche son optimisme grâce au nickel mais reste prudent

mercredi 14 mai 2014 15h06
 

PARIS, 14 mai (Reuters) - Le fort rebond des prix du nickel dopera la performance de la filiale calédonienne d'Eramet dès le deuxième trimestre, a déclaré mercredi le PDG du groupe minier, Patrick Buffet, qui n'a cependant pas modifié à ce stade ses prévisions.

Lourdement pénalisé par la chute des cours du nickel en 2013, Eramet bénéficie depuis janvier de l'interdiction d'exporter du minerai non transformé d'Indonésie, qui fait baisser les stocks chinois et laisse planer la menace d'une offre déficitaire dès la fin de 2014.

Le groupe a toutefois indiqué fin avril que son résultat opérationnel courant du 1er semestre 2014 devrait être du même ordre que celui du 2ème semestre 2013 (-36 millions d'euros), une prévision confirmée mercredi.

"Les résultats de la SLN (Société Le Nickel NDLR) en avril vont être vraiment en très sensible amélioration", a déclaré Patrick Buffet à Reuters en marge de l'assemblée générale des actionnaires d'Eramet.

"Je pense que, par rapport à il y a quelques semaines, je suis plus positif sur le semestre et sur l'année (...). Considérez que j'ai voulu rester prudent", a-t-il ajouté.

"Je voudrais que le manganèse reste au cours actuel (...), mais l'impact d'une mauvaise surprise sur le manganèse ne devrait pas être aussi important que l'impact positif de l'amélioration des prix du nickel", a précisé Patrick Buffet.

La branche nickel d'Eramet a accusé au titre de 2013 une perte opérationnelle courante de 222 millions d'euros.

Le PDG a également souligné que le maintien d'une interdiction stricte d'exporter du minerai non transformé d'Indonésie dépendrait de l'élection présidentielle qui se tiendra dans le pays en juillet prochain.

"La seule inconnue, c'est est-ce que le nouveau président indonésien et le nouveau gouvernement vont maintenir le 'ban' tel qu'il est (...). Des tas de contacts montrent que les deux candidats les plus probables et tous ceux qui les entourent veulent vraiment maintenir une application similaire", a-t-il dit.

Le contrat à trois mois sur le nickel affiche un bond proche de 50% depuis le début de l'année, à près de 21.000 dollars la tonne, après une baisse de 18,5% en 2013.

L'action Eramet progresse pour sa part de 40% environ depuis le début de 2014, après un repli de 37% en 2013, pour une capitalisation proche de 2,6 milliards d'euros. (Benjamin Mallet et Gus Trompiz, édité par Jean-Michel Bélot)