Bourse-L'action Pandora grimpe après le T1 et les prévisions

mardi 13 mai 2014 17h03
 

13 mai (Reuters) - L'action du fabricant danois de bijoux Pandora gagnait plus de 7% mardi, après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes et le relèvement de ses objectifs annuels.

Vers 14h50 GMT, le titre Pandora gagnait plus de 8% à 392 couronnes danoises, tandis que la Bourse de Copenhague cédait 0,22%.

L'action a progressé de 33% depuis le début de l'année, surperformant nettement l'OMX, l'indice phare de la Bourse de Copenhague (+15%).

Le groupe a publié mardi un bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 937 millions de couronnes danoises (125 millions d'euros) au titre du premier trimestre, en hausse de 46% sur un an, et largement supérieur à la moyenne de 814 millions anticipés par les analystes interrogés par Reuters.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 29% à 2,59 milliards de couronnes, largement au-dessus du consensus à 2,32 milliards. En 2013, ses ventes avaient été multipliées par trois à 9 milliards.

Le fabricant de bijoux a relevé sa prévision annuelle de chiffre d'affaires à 10,5 milliards de couronnes, contre plus de dix milliards annoncé en janvier, et conservé sa prévision de marge Ebitda à environ 35%.

Pandora, dont les bijoux sont fabriqués en Thaïlande, a également revu à la hausse sa prévision d'ouvertures de boutiques, à plus de 225 contre plus de 175 auparavant prévu. Le groupe danois est actuellement présent dans environ 10.000 points de vente et possède 1.000 boutiques.

"La croissance organique (au premier trimestre) a été très solide dans toutes les principales zones géographiques malgré des comparaisons difficiles, ce qui confirme notre analyse d'un solide début d'année", écrit Dan Wejse, analyste chez Nordea dans une note transmise aux clients.

Les résultats illustrent le succès de la stratégie mise en oeuvre en 2012 avec des bijoux relativement bon marché, après l'échec d'un recentrage sur le luxe qui avait fait plonger le titre de près de 80% après une introduction en Bourse réussie en 2010. (Shida Chayesteh et Pravin Char, Mathilde Gardin pour le service français)