LEAD 1-ThyssenKrupp bat le consensus et relève ses prévisions

mardi 13 mai 2014 12h15
 

13 mai (Reuters) - Le groupe industriel allemand ThyssenKrupp a annoncé mardi son premier bénéfice net trimestriel depuis deux ans et relevé ses prévisions pour l'ensemble de son exercice décalé clos fin septembre, à la faveur de réductions de coûts et d'une amélioration de la demande.

ThyssenKrupp, dont les produits vont de l'acier aux équipements automobiles en passant par les ascenseurs et sous-marins, anticipe désormais une progression de ses ventes à périmètre comparable dans la moitié supérieure d'une fourchette à un chiffre, au lieu du milieu de fourchette qu'il visait jusque-là.

Vers 10h00 GMT, son titre prenait 5,45% à 22,53 dollars à la Bourse de Francfort, surperformant largement l'indice Dax qui ne prenait dans le même temps que 0,5%.

"Les résultats sont bons", a commenté Heino Ruland, analyste de Ruland Research. "Les prises de commandes ont été meilleures que prévu", a-t-il poursuivi.

Le bénéfice avant impôts et intérêts (Ebit) ajusté devrait pratiquement doubler par rapport à son niveau de 586 millions d'euros en 2012/2013 alors qu'il était précédemment annoncé à prévu un milliard d'euros, a indiqué le groupe.

Sur le deuxième trimestre clos fin mars, l'Ebit ajusté a bondi de 60% à 309 millions d'euros, un résultat meilleur que prévu que ThyssenKrupp attribue à la maîtrise de ses coûts, à la demande pour équiper les usines chimiques et à une amélioration de ses résultats dans la sidérurgie.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat opérationnel de 296 millions.

Le bénéfice net a atteint 269 millions, plus du double de l'estimation la plus haute des analystes, à comparer à une perte de 129 millions un an plus tôt.

Les ventes ont quant à elles augmenté de 8% à 10,3 milliards d'euros, un chiffre meilleur que les 9,9 milliards attendus par les analystes, en raison notamment de l'incorporation de la production du site de Terni en Italie et d'activités de la filiale d'alliages VDM que ThyssenKrupp a récupérées auprès d'Outokumpu.   Suite...