ICE s'attend à une hausse de ses dépenses, l'action baisse

jeudi 8 mai 2014 18h32
 

8 mai (Reuters) - IntercontinentalExchange (ICE) perdait plus de 3% jeudi à l'approche de la mi-séance à Wall Street, l'opérateur boursier ayant annoncé s'attendre à une hausse de ses dépenses.

Le groupe d'Atlanta, qui possède entre autres la maison mère du New York Stock Exchange, prévoit que ses charges d'exploitation atteindront 485 à 495 millions de dollars au deuxième trimestre, contre 463 millions au premier.

Cette estimation est conforme aux prévisions, a assuré la société, mais elle semble élevée aux yeux de nombre d'investisseurs.

Vers 16h10 GMT, le titre ICE cédait 3,84% à 194 dollars après avoir perdu jusqu'à plus de 5% en matinée.

"Les prévisions révisées de la société sont décevantes à première vue, les dépenses d'exploitation s'orientent à la hausse", a commenté Alex Kramm, directeur exécutif d'UBS.

Les investisseurs surveillent de près l'évolution des charges d'exploitation d'ICE depuis le rachat pour 11 milliards de dollars de NYSE Euronext, bouclé en novembre dernier.

L'opération a permis à ICE de prendre pied sur le marché des futures de taux en prenant le contrôle du Liffe, le deuxième marché européen de dérivés et d'entrer pour la première fois sur celui des actions en acquérant le NYSE ainsi qu'Euronext, l'opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne.

Euronext pourrait s'introduire en Bourse sur ses proches marchés le mois prochain, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, et ICE pourrait revendre NYSE Technologies.

Au premier trimestre, le bénéfice net du groupe a atteint 262 millions de dollars, soit 2,27 dollars par action, contre 135 millions (1,85 dollar/action) sur la période correspondante l'an dernier.   Suite...