Centrica avertit sur 2014 et veut céder trois centrales au gaz

jeudi 8 mai 2014 10h09
 

LONDRES, 8 mai (Reuters) - La compagnie d'électricité britannique Centrica a averti jeudi que ses résultats annuels seraient inférieurs à ses prévisions initiales et annoncé la mise en vente de ses centrales au gaz déficitaires.

Le groupe, propriétaire de British Gas, premier fournisseur d'énergie du Royaume-Uni, a ajouté s'attendre à laisser inchangés les tarifs pour ses clients particuliers cette année.

A la Bourse de Londres, l'action Centrica perdait 2,38% à 319 pence à 7h50 GMT, l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSE-100 (+0,43%).

La faiblesse de la demande d'énergie au cours d'un hiver inhabituellement doux et les pertes subies par les centrales au gaz ont conduit le groupe à réduire d'environ 10% sa prévision de bénéfice par action (BPA) annuel, à 22-23 pence.

"Si les bénéfices sont attendus en baisse en 2014, nous prévoyons une amélioration en 2015, en tablant sur des conditions climatiques plus normales et en intégrant les perspectives de croissance sous-jacentes", a déclaré le directeur général, Sam Laidlaw.

Centrica cherche à céder ses centrales à gaz de Langage, Killingholme et Humber, qui perdent de l'argent à cause de l'écart élevé entre les cours du gaz et les prix de l'électricité.

Le groupe dit étudier différentes options pour attirer des repreneurs, allant d'accords de leasing à une vente pure et simple, a expliqué le directeur financier, Nick Luff.

Les difficultés du groupe dans ce domaine ne sont pas isolées: l'allemand RWE a ainsi subi une perte historique en 2013 en raison des difficultés de ses propres centrales au gaz. (Karolin Schaps, Marc Angrand pour le service français)