7 mai 2014 / 16:38 / il y a 3 ans

LEAD 1-Vallourec-Le Moyen-Orient porte le T1 mais va ralentir

* Net en hausse de 60,0%, l'Ebitda croît de 2,6%

* Objectifs confirmés

* L'euro pèse

* Renforcement des réductions de coûts (Actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet

PARIS, 7 mai (Reuters) - Vallourec a publié mercredi des résultats en hausse au titre du premier trimestre 2014, portés notamment par les marchés du pétrole et du gaz au Moyen-Orient dont il estime toutefois qu'ils seront moins favorables d'ici à la fin de l'année.

Le producteur de tubes sans soudure en acier a également annoncé un renforcement de ses réductions de coûts pour tenir compte de la persistance d'un euro fort et d'un mix moins favorable qu'anticipé dans la zone Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie (EAMEA).

"Sur le court terme, on a le sentiment que certains clients de la zone (Moyen-Orient) ont des niveaux de stocks qui commencent à être élevés, et ceci a entraîné un ralentissement des commandes et du coup un mix moins favorable de ces commandes depuis la fin du premier trimestre", a précisé lors d'une conférence téléphonique le directeur financier Olivier Mallet.

Le Moyen-Orient reste néanmoins le marché le plus dynamique de la zone EAMEA et soutiendra la croissance à moyen et long terme, a-t-il ajouté, en soulignant la forte demande d'Aramco , la compagnie saoudienne augmentant "très nettement" le nombre de ses appareils de forage actifs (200 attendus pour la fin 2014 contre 170 actuellement).

Olivier Mallet a également déclaré que le renforcement des réductions de coûts, dont il n'a pas précisé la nature ni l'ampleur, se ferait "au fil de l'eau".

Vallourec souligne que la persistance d'un euro fort continuera d'affecter négativement la rentabilité de ses livraisons en provenance d'Europe.

Au Brésil, après un faible premier trimestre, ses livraisons à Petrobras pour les champs pré-salifères augmenteront dès le deuxième trimestre, plus tôt que prévu, même si le groupe continue d'anticiper pour 2014 une plus faible contribution du pétrole et gaz brésilien par rapport à 2013.

CASH-FLOW DISPONIBLE POSITIF AU T1

Vallourec a également confirmé qu'il visait pour l'exercice en cours un chiffre d'affaires et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) "stables ou en croissance modérée" sous réserve de "changements significatifs pouvant affecter les marchés et les taux de change".

Il maintient aussi son objectif de générer en 2014 un cash-flow disponible positif, cet indicateur traduisant sa capacité d'autofinancement s'étant établi à +36 millions d'euros au premier trimestre.

Le groupe a enregistré au cours des trois premiers mois de l'année un résultat net part du groupe de 56 millions d'euros (+60,0%), un résultat brut d'exploitation (RBE) de 196 millions (+2,6%) et un chiffre d'affaires de 1.271 millions (+4,8% en données publiées, +11,7% à taux de change constants).

Sa marge RBE/chiffre d'affaires s'est ainsi établie à 15,4% contre 15,7% au premier trimestre 2013.

Selon un consensus réalisé par la société, 11 analystes attendaient en moyenne un résultat net de 44 millions d'euros, RBE de 188 millions et un chiffre d'affaires de 1.264 millions, soit une marge de 14,9%.

Avant ces annonces, l'action Vallourec a clôturé sur un cours de 41,69 euros, affichant un gain de 5,3% depuis le début de l'année après une légère hausse (+0,28%) en 2013.

* Le communiqué :

link.reuters.com/gaj29v (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below