LEAD 1-Fiat Chrysler chute en Bourse après son plan stratégique

mercredi 7 mai 2014 12h57
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse et commentaire d'analyste)

MILAN, 7 mai (Reuters) - L'action Fiat Chrysler chute de plus de 8% à la Bourse de Milan mercredi, les objectifs ambitieux annoncés par le groupe la veille étant accueillis avec scepticisme.

Au cours d'une présentation qui a duré au total 10 heures à Detroit, Fiat Chrysler a promis d'augmenter ses ventes de 60% d'ici 2018, à sept millions de véhicules, et de multiplier par cinq ses bénéfices en misant sur ses marques premium comme Jeep et Alfa Romeo. (voir )

Le titre, réservé à la baisse à l'ouverture, perd 8,26% à 7,77 euros vers 10h55 GMT, après un plus bas à 7,7250, affichant de loin la plus forte baisse de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

L'action restait sur un gain de 44% depuis que Fiat avait annoncé le 1er janvier prendre le contrôle de 100% de sa filiale Chrysler pour créer le numéro sept mondial de l'automobile.

Au total, les objectifs annoncés mardi par Fiat Chrysler représentent des investissements de 48 milliards d'euros d'ici 2018. L'administrateur délégué Sergio Marchionne, déterminé à rester à la tête du groupe d'ici là, a évoqué un nouveau départ pour le constructeur qui entend se développer en Asie et en Amérique latine en plus de l'Europe et de l'Amérique du Nord, marchés traditionnels de Fiat et de Chrysler.

"A ce stade (...), on peine à voir comment tous les éléments présentés peuvent former un ensemble cohérent", écrit George Galliers, analyste du secteur automobile chez International Strategy & Investment (ISI) dans une note à ses clients.

"Des conditions de marché extrêmement favorables, ce dont nous doutons, et une exécution sans faille pourraient permettre à Fiat d'atteindre certains de ses objectifs opérationnels, mais nous pensons que même les plus optimistes auront du mal à justifier le désendettement annoncé pour 2016-2018", notent de leur côté les analystes d'Exane BNP.

Le plan stratégique prévoit de quasiment effacer la dette du groupe, qui est actuellement de près de dix milliards d'euros.

Fiat Chrysler a également annoncé mardi une perte nette de 319 millions d'euros au premier trimestre, avec toutefois un résultat positif de 71 millions en excluant des charges exceptionnelles. (Lisa Jucca et Stefano Rebaudo, Véronique Tison pour le service français)