Air France annonce un trafic normal pour le 3 mai

vendredi 2 mai 2014 10h50
 

PARIS, 2 mai (Reuters) - La compagnie Air France a annoncé vendredi qu'elle prévoyait d'assurer l'ensemble de ses vols aux horaires normalement programmés le samedi 3 mai, alors que le préavis de grève des pilotes n'a, pour l'instant, pas encore été levé.

"Aucune perturbation n'est à prévoir sur les différents réseaux", a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué.

Un préavis de grève a été déposé par le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) à compter du 3 mai, mais le bureau du SNPL a décidé de soumettre à ses élus, ce vendredi matin, un vote sur une possible levée de ce préavis après des réunions de concertation au secrétariat d'Etat aux transports.

La loi Diard, à laquelle le SNPL s'oppose et qui oblige les pilotes grévistes à un préavis de 48 heures, permet aujourd'hui à la compagnie aérienne de pouvoir les remplacer par des non grévistes.

"En accord avec la loi Diard, nous serons à même de vous fournir nos prévisions de trafic avec 24 heures d'anticipation pour la journée de dimanche 4 mai 2014", ajoute Air France.

Air France, filiale du groupe Air France-KLM, avait dénoncé le 29 avril une grève d'une ampleur "inhabituelle" et annoncé qu'elle serait contrainte d'annuler "la plupart" des vols menacés par les grévistes entre le 3 et le 30 mai prochains.

Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, avait mis en garde les pilotes contre les risques que faisait peser ce mouvement sur le redressement de la compagnie, toujours fragile, en dépit d'une réduction de moitié de sa perte d'exploitation au 1er trimestre.

Dans un entretien publié vendredi par le quotidien Les Echos, Alexandre de Juniac déclare préparer un nouveau plan d'économie après le plan "Transform 2015" actuellement en vigueur.

"Nous préparons ça et nous devrions être prêts à annoncer la suite de notre plan entre fin juin-début juillet et septembre", a-t-il déclaré à ce sujet.

Vers 10h50, le titre Air France-KLM gagnait 2,4% à 10,61 euros, alors que le CAC 40 reculait de 0,3%. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)