LEAD 1-Kraft Foods accroît ses profits grâce au hedging

vendredi 2 mai 2014 00h29
 

(Actualisé avec conférence téléphonique)

2 mai (Reuters) - Kraft Foods Group a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel en hausse, grâce en grande partie à des gains réalisés sur des opérations de couverture pour se prémunir de la hausse des prix des matières premières.

La multinationale de l'agroalimentaire, qui possède de nombreuses marques de café et de chocolat, avait précédemment averti que la reprise lente et la réduction de l'aide alimentaire publique aux Etats-Unis impacteraient ses résultats au début de 2014.

Kraft, basé à Northfield près de Chicago, a fait état d'un bénéfice net de 513 millions de dollars (370 millions de dollars) au premier trimestre, soit 85 cents par action, contre 456 millions (76 cents/action) un an plus tôt.

Le résultat par action comprend un gain de 2 cents lié à des retraites et un autre de 7 cents lié au hedging des coûts des matières premières.

Le chiffre d'affaires a baissé de 3,3% à 4,4 milliards de dollars, ce que Kraft explique en partie par le fait que les fêtes de Pâques tombent cette année au deuxième trimestre.

Kraft a perdu son exposition aux marchés émergents à forte croissance avec sa scission en 2012 de Mondelez International et le groupe cherche maintenant à développer son portefeuille de marques matures, notamment en Amérique du Nord.

Du fait de la hausse des cours des produits laitiers et de la viande, Kraft a augmenté ou s'apprête à augmenter les prix d'environ 45% des produits de son portefeuille, a déclaré le groupe lors de sa conférence téléphonique sur les résultats.

Ces augmentations pourraient l'amener à perdre temporairement des parts de marché mais son modèle de croissance à long terme reste intact, a souligné le directeur général Tony Vernon.

"Nous pensons être en mesure de bien gérer nos coûts sur la durée", a-t-il dit.

Dans les transactions d'après-Bourse, l'action Kraft bougeait à peine à 56,68 dollars après une clôture à 56,69, en repli de 0,30% sur la séance. (Lisa Baertlein à Los Angeles, Véronique Tison pour le service français)