Kering en tête du CAC 40, des signes encourageants après le T1

vendredi 25 avril 2014 11h39
 

PARIS, 25 avril (Reuters) - L'action Kering signe la plus forte des rares hausses de l'indice CAC 40 vendredi matin à la Bourse de Paris au lendemain d'un chiffre d'affaires trimestriel jugé encourageant.

A 11h37, le titre grimpe de 4,5% à 160,30 euros, au plus haut depuis décembre 2013, alors que le CAC 40 cède 0,32% au même instant.

Kering a annoncé jeudi que sa croissance organique s'était maintenue au premier trimestre.

"Malgré quelques freins (au développement de l'activité), incluant des taux de change et des tendances macroéconomiques qui restent défavorables, nous considérons que le potentiel à long terme des marques de Kering est solide (...)", estime Morningstar dans une note.

"Les efforts de redressement des marques phares Gucci et Puma sont en cours mais les premiers signes sont encourageants", ajoute la société spécialisée dans la notation d'entreprises et des fonds d'investissement.

A périmètre et taux de change constants, la croissance est ressortie à 4,1%, comme au dernier trimestre de 2013, et dépasse les 3% attendus par les analystes grâce à l'équipementier sportif Puma qui a limité le recul de ses ventes à 0,4%, après une baisse de 4,5% au quatrième trimestre 2013.

Très surveillée, la marque Gucci, qui pèse pour près de 65% de la rentabilité opérationnelle de Kering, a vu sa croissance organique grappiller seulement 0,3% après être tombée à 0,2% au dernier trimestre 2013, alors que les analystes tablaient en général entre zéro et 1%.

Mais les analystes ont salué la croissance organique de 6% dégagée par la griffe dans le réseau de ses magasins en propre, même si cette progression a été largement portée par un bond en avant (+32%) des ventes de la marque au Japon, avant un relèvement de la TVA intervenu dans le pays début avril.

"Les initiatives du groupe semblent devoir conduire à une amélioration de la performance opérationnelle", souligne de son côté Nomura, faisant allusion aux changements à venir dans le management de Gucci en Chine ou dans la réorganisaiton du pôle luxe annoncée par le groupe.   Suite...