24 avril 2014 / 16:59 / il y a 3 ans

LEAD 1-Eli Lilly souffre encore de la concurrence des génériques

(Actualisé avec détails, contexte)

24 avril (Reuters) - Eli Lilly a publié jeudi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, en raison de ventes décevantes de ses traitements du cancer et du diabète.

L'action du groupe pharmaceutique américain perdait 1,3% à la mi-séance à Wall Street.

Le groupe d'Indianapolis, qui souffre depuis près de trois ans de l'expiration des droits d'exclusivité de plusieurs de ses médicaments vedettes, a annoncé mardi le rachat à Novartis de sa division de santé animale pour 5,4 milliards de dollars, dans le but de renforcer sa filiale spécialisée, Elanco.

Le chiffre d'affaires de cette dernière a progressé de 6% au premier trimestre à 527 millions de dollars, un montant légèrement inférieur aux attentes de Wall Street.

Le chiffre d'affaires total du groupe a lui chuté de 16% à 4,68 milliards de dollars (3,41 milliards d'euros), alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S le donnait à 4,8 milliards.

Le bénéfice trimestriel ressort à 728 millions de dollars, soit 68 cents par action, au premier trimestre contre 1,55 milliard (1,42 dollar/action) un an auparavant, période qui comportait un bénéfice exceptionnel.

Hors exceptionnels, le BPA ressort à 70 cents, un résultat conforme au consensus.

Pour Alex Arfaei, analyste de BMO Nesbitt Burns, la baisse des dépenses de recherche et des gains fiscaux ont permis à Eli Lilly d'atteindre son objectif de bénéfice malgré des ventes décevantes.

Il ajoute que le recul des ventes de traitements du diabète, du cancer, de l'ostéoporose et d'autres affections ne fait que souligner l'enjeu des médicaments en cours de développement.

Eli Lilly souffre depuis fin 2011 de l'expiration du brevet américain du Zyprexa, un traitement de la schizophrénie, confronté depuis à la concurrence de génériques.

L'antidépresseur Cymbalta, qui a généré jusqu'à cinq milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel, est dans le même cas depuis décembre et le brevet de l'Evista contre l'ostéoporose a expiré le mois dernier.

Au premier trimestre, les ventes du Cymbalta ont chuté de 64% à 478 millions de dollars, celles de l'Evista de 38% à 150 millions.

Parallèlement, Eli Lilly a obtenu lundi le feu vert des autorités américaines à la commercialisation du Cyramza, un traitement du cancer de l'estomac considéré par les analystes comme un possible "blockbuster".

Le groupe mène aussi des essais sur d'autres anticancéreux et des traitements de la maladie d'Alzheimer, de l'arthrite et du psoriasis.

Pour l'ensemble de 2014, Eli Lilly prévoit un bénéfice par action de 2,72 à 2,80 dollars. Son chiffre d'affaires devrait se situer entre 19,4 et 20 milliards, une prévision légèrement supérieure à celle évoquée auparavant. (Ransdell Pierson, Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below