Les banques européennes, loin de leurs objectifs de rentabilité

jeudi 17 avril 2014 19h22
 

* Un ROE de 6,6% en moyenne pour les banques européennes cotées

* Un niveau de 40% inférieur à celui de l'ensemble des valeurs cotées

* Amélioration du ratio d'exploitation malgré les amendes et les provisions

* Les exigences de fonds propres pèsent sur les rendements

par Laura Noonan

LONDRES, 17 avril (Reuters) - Les grandes banques européennes sont encore loin des objectifs de rentabilité des fonds propres (ROE) qu'elles se sont fixé après la crise financière, pénalisées par la faible croissance du crédit et le niveau élevé des pertes sur prêts qui annihilent les progrès réalisés dans la maîtrise des coûts.

Les 30 premières banques européennes cotées ont certes amélioré leur coefficient d'exploitation l'année dernière malgré des milliards d'euros d'amendes et de provisions pour risques juridiques. Mais le rendement des fonds propres est si faible que les investisseurs risquent de s'interroger sur leur profil de risque.

Les deux tiers de ces banques ont affiché des objectifs chiffrés de ROE d'au moins 10% dans tous les cas, de 12% voire plus pour la plupart et de 15% ou autour de ce seuil pour quelques unes.

Si elles se sont donné jusqu'à 2016 pour les atteindre, force est de constater que les progrès sont lents. Le ROE des 26 établissements qui le communiquent est ressorti à 6,6% en 2013 contre 3,9% l'année précédente, selon les calculs effectués par Reuters.   Suite...