LEAD 1-GM rappelle encore 1,5 mln de voitures, Barra s'excuse

lundi 17 mars 2014 20h54
 

DETROIT, 17 mars (Reuters) - General Motors a annoncé lundi le rappel de 1,5 million de voitures supplémentaires et sa directrice générale, Mary Barra, a reconnu que le groupe n'avait pas pris la mesure des défauts d'allumage liés à 12 décès et au rappel, le mois dernier, de 1,6 million de véhicules.

"Une erreur s'est produite dans notre gestion de ce dossier et des événements terribles sont survenus", a dit Mary Barra aux salariés dans un message vidéo diffusé sur internet. Elle a ajouté que le groupe avait modifié en conséquence ses procédures de gestion des défauts et des rappels.

GM a ainsi rappelé au total 3,1 millions de véhicules en deux mois aux Etats-Unis et dans d'autres pays en raison de défauts affectant, selon les cas, l'allumage, les airbags et certains composants du système de freinage.

Le constructeur de Detroit a précisé lundi qu'il inscrirait dans ses comptes du premier trimestre une charge de 300 millions de dollars (215 millions d'euros) destinée à couvrir les coûts du rappel lié à l'allumage et des trois nouveaux rappels.

Mary Barra avait auparavant présenté ses excuses pour l'incapacité de GM à détecter plus rapidement le défaut d'allumage. Dans la vidéo diffusée lundi, elle déclare que le groupe "procède à un audit approfondi de nos procédures internes et que de nouvelles décisions seront annoncées au fil de son avancement".

Les rappels annoncés avant lundi, qui concernent entre autres des Chevrolet Cobalt construites entre 2005 et 2007 et des Saturn Ion de 2003 à 2007, ont conduit à l'ouverture d'enquêtes au pénal et au civil, à des auditions au Congrès et à des plaintes en nom collectif de clients aux Etats-Unis et au Canada.

L'ACTION MONTE À WALL STREET

Toutes ces procédures visent à déterminer pourquoi GM a mis si longtemps à réagir face à un problème au sujet duquel il a reconnu avoir été informé dès 2001.   Suite...