GM provisionne $300 mlns, rappelle 1,5 mln de voitures de plus

lundi 17 mars 2014 17h57
 

DETROIT, 17 mars (Reuters) - General Motors passera une charge de 300 millions de dollars (215 millions d'euros) dans ses comptes, essentiellement pour couvrir les coûts liés à une défaillance de son système d'allumage qui a provoqué la mort d'au moins 12 personnes, ainsi que trois nouveaux rappels qui ont été annoncés lundi.

Le premier constructeur américain, qui inscrira cette provision pour charge dans ses comptes du premier trimestre, n'a pas précisé le montant exact destiné à couvrir le rappel de plus de 1,6 million de véhicules de modèles anciens.

Le groupe a annoncé qu'il rappelait plus de 1,5 million de véhicules supplémentaires - utilitaires sport, berlines de luxe et camionettes - dans le cadre de trois opérations distinctes.

La société a fait savoir qu'elle n'avait eu connaissance d'aucun accident, ni blessure, liés à ces trois nouveaux rappels.

"J'ai demandé à notre équipe de redoubler d'efforts pour les révisions en cours de nos produits, de les signaler et de régler rapidement le problème, a déclaré le directrice générale de GM, Mary Barra, dans un communiqué.

Elle s'était auparavant excusée pour la manière dont GM avait traité les problèmes de son système d'allumage, ajoutant que le groupe procéderait à une sévère révision de son processus de fabrication en mettant en avant la sécurité des conducteurs.

Le rappel pour défaut d'allumage a donné lieu à des enquêtes pénales et civiles et à une enquête interne menée par GM et donnera lieu à des auditions devant le Congrès. La question que tout le monde se pose est de savoir pourquoi le groupe a pris si longtemps pour s'occuper du problème qui, selon la société, lui a été signalé pour la première fois en 2001.

GM a précisé que le contact pouvait être involontairement coupé et le fonctionnement des airbags désamorcé, même si la voiture roulait à vive allure. GM n'a pour sa part signalé que 12 décès de 34 collisions impliquant les voitures rappelées alors que des organismes indépendants rapportent un nombre nettement plus élevé et demandent une enquête approfondie.

General Motors a fait l'objet vendredi d'un action en justice collective ("class action") déposée vendredi par des clients qui estimant que leur véhicule a perdu de la valeur à la suite d'une défaillance d'allumage qui a provoqué un rappel de 1,6 million de véhicules. (voir ) (Ben Klayman, Juliette Rouillon pour le service français, édité par)