LEAD 1-E.ON abaisse son dividende et ferme des centrales

mercredi 12 mars 2014 10h52
 

* Ebitda 2014 de 8,0-8,6 mds d'euros (consensus: E8,4 mds)

* La crise du secteur ne s'arrêtera pas de sitôt - Pdt

* L'action avance de 1% (Actualisé avec détails, cours de Bourse)

DUSSELDORF, 12 mars (Reuters) - E.ON a annoncé mercredi une division de près de moitié de son dividende, une nouvelle baisse de son excédent brut d'exploitation (EBE) cette année et la fermeture de plus d'un quart de ses centrales thermiques en Europe, ce qui n'empêche pas le titre du groupe de services aux collectivés allemand de gagner 1%.

Le numéro six européen des "utilities" et numéro un allemand, qui pâtit comme ses pairs d'une forte augmentation des capacités des énergies solaire et éolienne, a ajouté ne pas voir de fin à la crise que traverse le secteur dans un horizon prévisible.

"Si on regarde posément ce qui nous attend, il y a peu d'éléments nous permettant de dire que notre environnement de marché va rapidement ou sensiblement s'améliorer", déclare Johannes Teyssen, président du directoire d'E.ON, cité dans le rapport annuel du groupe. "En conséquence de quoi, nous avons décidé de fermer près de 13 gigawatts de capacités" ajoute-t-il.

E.ON a dit anticiper un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 8,0 à 8,6 milliards d'euros cette année, après un EBE de 9,315 milliards d'euros en 2013, en baisse de 14%.

E.ON propose un dividende de 0,60 euro pour 2013 contre 1,10 euro sur l'exercice 2012.

Les analystes anticipaient un Ebitda 2014 de 8,4 milliards d'euros et un dividende de 0,66 euro.   Suite...