LEAD 1-Bayer vise 8% de croissance du C.A. pharma jusqu'en 2016

mercredi 12 mars 2014 10h35
 

(Actualisé avec détails, déclaration)

FRANCFORT, 12 mars (Reuters) - Bayer a annoncé mercredi compter sur de nouveaux médicaments pour atteindre une augmentation moyenne annuelle de son chiffre d'affaires de 8% jusqu'en 2016, une prévision ajustée des effets de change et de portefeuille.

Le premier groupe pharmaceutique allemand avait relevé le mois dernier le chiffre d'affaires potentiel maximum de ses cinq principaux médicaments à 7,5 milliards d'euros au moins contre plus de 5,5 milliards d'euros précédemment.

Le C.A. combiné de ces traitements - l'antithrombotique Xarelto, le soin oculaire Eylea, les traitements oncologiques Stivarga et Xofigo ainsi que le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire Adempas - sera de l'ordre de 2,8 milliards d'euros cette année contre 1,5 milliard en 2013, a ajouté Bayer.

L'épais portefeuille de produits en développement de Bayer a permis à son action de grimper de 20% sur les 12 derniers mois, soit plus que la progression de 17% de l'indice sectoriel européen. Elle gagne 0,38% mercredi matin.

Bayer, qui présente mercredi ses projets à des analystes et à des investisseurs à son siège de Leverkusen, a annoncé en outre que sa division MaterialScience rembourserait son coût en capital en 2016, soit un an plus tard qu'initialement prévu.

Le rendement du capital de la division était de 5,5% l'an passé, alors que le coût du capital était de 6,9%.

MaterialScience est le leader mondial sur le marché des plastiques transparents utilisés notamment pour les DVDs blu-ray et les phares de voiture. Il est également parmi les leaders de la production de produits chimiques entrant dans la composition de matériaux isolants.

"Nous sommes raisonnablement optimistes pour l'avenir de MaterialScience malgré l'environnement difficile du marché auquel nous avons été confrontés l'an dernier", a déclaré le président du directoire Marijn Dekkers.

(Ludwig Burger, Wilfrid Exbrayat et Patrick Vignal pour le service français)