Coface, qui prépare son IPO, privilégie la croissance organique

mardi 4 mars 2014 19h00
 

* Résultat net pdg en hausse de 2,7% en 2013

* Coface n'a pas besoin d'acquisitions pour croître-DG

* No comment sur les détails de l'IPO prévue d'ici fin juin

par Matthieu Protard

PARIS, 4 mars (Reuters) - L'assureur crédit Coface, qui prévoit son retour en Bourse d'ici fin juin, entend privilégier pour son développement la croissance organique de ses activités en misant sur le potentiel que recèle le marché de l'assurance-crédit à travers le monde.

Lors d'une interview à Reuters à l'occasion de la publication des résultats annuels, Jean-Marc Pillu, le directeur général du groupe, filiale de Natixis, a ainsi expliqué qu'actuellement seuls 5% des créances commerciales faisaient l'objet d'une assurance-crédit, qui consiste à protéger les entreprises contre un défaut de paiement des emprunteurs.

Interrogé sur le projet d'introduction, le dirigeant de Coface s'est en revanche refusé à fournir des indications sur le calendrier précis de l'opération ou à dire quel niveau de valorisation le groupe espérait dans le cadre de son retour en Bourse.

"Dans le monde, au moment où je vous parle, les crédits commerciaux B to B (d'entreprise à entreprise) représentent 14.000 milliards d'euros. Et moins de 5% des encours sont couverts par le marché de l'assurance-crédit", a souligné Jean-Marc Pillu. "Il y a un 'upside' (potentiel) important. C'est cela qui nous rend sereins."

Pour 2013, Coface a fait état d'un bénéfice net en progression de 2,7% à 127 millions d'euros et d'une chiffre d'affaires en recul de 3,1% à 1,44 milliard d'euros.   Suite...