Steria vise 6-8% de croissance organique,l'Ecotaxe pénalise 2013

vendredi 28 février 2014 08h14
 

PARIS, 28 février (Reuters) - Steria a annoncé vendredi viser pour 2014 une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 6% et 8% et une augmentation de sa marge opérationnelle en valeur absolue d'au moins 10% après avoir vu son activité pénalisée l'an dernier par le projet Ecotaxe.

Le groupe de services informatiques a enregistré une baisse de 1,8% en données organiques de ses ventes en 2013, tombées à 1,75 milliard d'euros, pénalisées par le projet Ecotaxe du fait de l'effet de base 2012 induit par des ventes à caractère non récurrent et par la non reconnaissance d'une partie du revenu 2013 dans un contexte incertain du projet.

Corrigée de ces deux effets, la variation organique des ventes de 2013 aurait été de -0,6%.

Steria est actionnaire du groupe Ecomouv', qui a remporté l'appel d'offres pour la mise en oeuvre et la gestion du projet de l'Écotaxe poids lourds sur le territoire français.

Le taux de marge opérationnelle du groupe pour l'exercice 2013 est en revanche resté stable, à 6,3% contre 6,4% en 2012, à la faveur d'un plan d'économies nommé 3P mis en oeuvre dans différents pays à partir du deuxième semestre 2012.

Plombé par 35,2 millions d'euros de charges de restructuration et une provision à caractère non courant dans le cadre du contrat Ecotaxe pour un montant de 8,0 millions d'euros, le résultat net ressort à 8,9 millions, contre 35,6 millions un an plus tôt.

Le groupe proposera de verser un dividende réduit de moitié au titre de l'exercice 2013, à 0,10 euro par action.

L'action Steria a clôturé jeudi en hausse de 1,2% à 16,01 euros, portant à 12% sa progression depuis le début de l'année et à près de 531 millions sa capitalisation boursière. L'indice SBF 120 affiche un gain de 2,8% cette année.

Le communiqué:

r.reuters.com/buf37v (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benjamin Mallet)