26 février 2014 / 07:30 / il y a 4 ans

LEAD 3-Bouygues-Des résultats meilleurs qu'attendu malgré Alstom

* Première perte depuis 18 ans

* La construction a soutenu l‘an dernier le résultat opérationnel

* Chiffre d‘affaires attendu stable en 2014, après -1% en 2013

* No comment de Bouygues sur un éventuel intérêt pour SFR

* Le groupe n‘exclut pas des acquisitions ciblées (Actualisé avec conférence analystes)

par Gilles Guillaume et Gwénaëlle Barzic

PARIS, 26 février (Reuters) - Bouygues a accusé l‘an dernier une perte nette imputable à la dépréciation de sa participation dans Alstom mais son résultat opérationnel est en hausse de 5% grâce à sa performance dans la construction et à des réductions de coûts.

Le groupe diversifié, qui prévoit en 2014 un chiffre d‘affaires stable, après -1% en 2013, a fait état mercredi d‘une perte nette, part du groupe, de 757 millions d‘euros, alors qu‘il affichait un bénéfice net de 633 millions en 2012.

Il s‘agit de la première perte pour Bouygues depuis 1995, en pleine crise de l‘immobilier.

Le groupe a annoncé la semaine dernière une dépréciation d‘un montant de 1,4 milliard d‘euros sur sa participation de 29,3% dans Alstom, après la révision à la baisse des perspectives du groupe spécialisé dans les transports et l‘énergie.

Au cours d‘une conférence de presse, le PDG Martin Bouygues s‘est dit “confortable” avec cette participation dans Alstom.

En excluant l‘ajustement sur Alstom, le résultat net de Bouygues ressort à 647 millions, en hausse de 2%, et le groupe propose de verser un dividende stable à 1,60 euro.

“Pas de grande surprise, mais un T4 solide”, commente Natixis dans une note. “Les résultats publiés ce matin sont dans la fourchette haute des attentes, avec notamment de bonnes performances pour le sous-segment construction.”

A la Bourse de Paris, l‘action Bouygues a signé en matinée la plus forte progression de l‘indice CAC 40 dans des volumes étoffés. A 14h45, l‘action gagne 0,4% à 30,365 euros.

Le chiffre d‘affaires est ressorti à 33,34 milliards d‘euros, tandis que le résultat opérationnel courant a atteint 1,34 milliard (+5%). Dans la construction, il a bondi de 20% tandis que dans l‘activité de télévision, il a baissé de 14%.

Le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S visait au niveau du groupe un chiffre d‘affaires en baisse de 1% à 33,21 milliards et un résultat opérationnel de 1,32 milliard.

L‘ENVIRONNEMENT INCERTAIN DES TÉLÉCOMS

La filiale de télévision de Bouygues, dont la chaîne vedette TF1 a cédé des parts de marché publicitaire l‘an dernier, a prévenu la semaine dernière qu‘elle redoutait une nouvelle contraction du marché publicitaire cette année.

En revanche, Bouygues Construction et la filiale routière Colas affichent un carnet de commandes en hausse de 3% à 27,5 milliards d‘euros, à réaliser pour moitié à l‘international contre 46% en 2012, ce qui confère une bonne visibilité à la partie BTP du groupe.

L‘opérateur Bouygues Telecom continue pour sa part de subir l‘impact des baisses de prix dans le mobile provoquées par l‘arrivée de Free (Iliad ) sur le marché en 2012 et a prévenu que l‘environnement restait incertain pour le secteur.

Numéro trois du mobile en France, Bouygues Telecom prévoit un cash-flow légèrement positif cette année. Il a vu son chiffre d‘affaires reculer de 11% l‘an dernier, à 4,7 milliards. Son Ebitda est ressorti à 880 millions (-3%), contre 900 millions attendu, alors que les réductions de coûts ont dépassé les objectifs en atteignant un total de 599 millions.

Bouygues Telecom, qui a dévoilé mercredi une nouvelle offre dans le fixe, avait misé à l‘automne dernier sur le lancement de la 4G - pour laquelle il dispose d‘une avance, temporaire, en termes de couverture sur ses concurrents. L‘opérateur, a cependant perdu 108.000 clients l‘an dernier sur un total de 11 millions, essentiellement sur le segment des petits forfaits et du prépayé.

A contrario, SFR (Vivendi ), seul autre opérateur à avoir publié ses chiffres 2013 pour l‘instant, a regagné 756.000 clients sur un total de 21,3 millions.

Selon la presse, Bouygues étudierait une offre sur SFR, de crainte de se retrouver marginalisé dans l‘éventualité où celle-ci serait rachetée par Numericable, qui a officialisé son intérêt pour l‘opérateur.

Martin Bouygues s‘est refusé à tout commentaire sur SFR mais a dit être “très attentif” à l‘évolution de la situation dans le secteur télécoms.

Il a ajouté qu‘il n‘excluait pas d‘utiliser une partie du produit de plusieurs cessions réalisées en janvier pour procéder à des acquisitions ciblées.

“Certes, comme toujours, nous privilégions la croissance interne (...) mais nous pensons aussi que des acquisitions ciblées ne sont évidemment pas interdites”, a-t-il dit.

Il a cité Colas, qui a cédé fin janvier à Vinci sa participation de 16,67% dans l‘opérateur autoroutier Cofiroute pour une plus-value nette de 240 millions d‘euros après impôts, et TF1 qui a conclu un accord en vue de céder à l‘américain Discovery le contrôle d‘Eurosport International.

* Le communiqué :

link.reuters.com/xeq27v

* Les comptes consolidés :

link.reuters.com/zeq27v (Avec Natalie Huet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below