LEAD 1-ABN Amro déficitaire au T4, dépréciations en hausse

vendredi 21 février 2014 09h17
 

(Actualisé avec commentaire, précisions)

AMSTERDAM, 21 février (Reuters) - La banque nationalisée ABN Amro, qui se prépare à une éventuelle introduction en Bourse, a annoncé vendredi une perte au quatrième trimestre et annoncé que ses dépréciations de créances resteraient élevées cette année.

La banque a publié une perte nette de 47 millions d'euros, conséquence d'une taxe bancaire de 106 millions d'euros et d'une augmentation de ses dépréciations de créances à 555 millions d'euros, reflet des la faiblesse de l'économie des Pays-Bas.

La banque, qui a dû faire l'objet d'un plan de sauvetage lors de la crise de 2008, est en cours de restructuration, ce qui lui a permis d'annoncer un bénéfice net de 390 millions d'euros pour le troisième trimestre et de 1,16 milliard d'euros pour l'ensemble de l'année 2013.

ABN Amro a précisé que 2013 avait représenté le creux du cycle économique et qu'elle percevait des signes de reprise.

Elle estime que la situation économique s'améliore aux Pays-Bas, avec une stabilisation des prix immobiliers, une reprise de la demande de crédits immobiliers, une confiance accrue, avec la perspective d'une reprise de la croissance cette année.

"Toutefois, même si l'économie passe un cap, les dépréciations resteront sans doute élevées en 2014", a déclaré le directeur général Gerrit Zalm, dans un communiqué, évoquant la forte exposition de la banque à l'économie néerlandaise, qui a vu ses dépenses de consommation baisser depuis 2008.

"Les petites et moyennes entreprises tournées vers le marché intérieur ont ressenti les effets de la baisse des dépenses de consommation et le nombre d'entreprises ayant eu des difficultés financières a atteint un niveau élevé", a ajouté Gerrit Zalm.

L'économie néerlandaise a pris du retard par rapport à d'autres pays de la zone euro et les signes de reprise restent mitigés. (Sara Webb, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)