Puma espère enrayer la baisse de ses ventes cette année

jeudi 20 février 2014 13h03
 

HERZOGENAURACH, Allemagne, 20 février (Reuters) - Puma a déclaré jeudi espérer enrayer cette année la baisse de ses ventes grâce à une nouvelle série de contrats de prestige, après une chute de 13,2%, plus marquée qu'attendu, de son chiffre d'affaires au dernier trimestre 2013, à 698,3 millions d'euros.

Hors effets de change, le recul du chiffre d'affaires est ramené à 4,7%, a précisé le groupe allemand d'équipements sportifs et de mode, contrôlé à 84% par le français Kering .

Les analystes financiers interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires de 718 millions.

Puma, qui a ravi le mois dernier à son grand concurrent Nike le contrat d'équipement de l'équipe britannique d'Arsenal, prévoit un chiffre d'affaires stable en 2014, expliquant que le second semestre devrait compenser la baisse attendue au premier.

Le nouveau président du directoire Björn Gulden, ancien footballeur professionnel, a dit que les partenariats noués avec le club londonien d'Arsenal et avec l'attaquant italien Mario Balotelli et la prolongation du contrat avec le sprinteur Usain Bolt démontraient que Puma était une "véritable marque de sport".

"Il ne fait aucun doute que nous rencontrons des difficultés. (...) Il n'y aura pas de solution immédiate mais 2014 marque le point de départ du redressement", a-t-il dit dans un communiqué.

La Coupe du monde de football, cet été, et les Jeux olympiques d'hiver devraient soutenir l'activité des équipementiers sportifs, avec une croissance située entre 3,5% et 4%, selon des chiffres de la Fédération mondiale de l'industrie des articles de sport (WFSGI).

Puma a dit jeudi anticiper une légère amélioration de sa marge brute cette année après une baisse à 43,2% au quatrième trimestre contre 44,6%. Le groupe impute ce recul aux promotions qu'il a consenties et à des effets de change négatifs. (Emma Thomasson, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)