18 février 2014 / 19:59 / il y a 4 ans

LEAD 1-Coca-Cola souffre de la baisse de popularité des sodas

* Chiffre d'affaires en baisse de 4% au T4 à $11,04 mds, sous le consensus

* Les ventes en volumes en hausse de 1%, en repli en Amérique du Nord

* Le BPA ajusté du T4 conforme au consensus à $0,46

* L'action perd près de 4% (Actualisé avec précisions, commentaires d'analystes, cours)

par Siddharth Cavale

18 février (Reuters) - Coca-Cola a vu ses ventes en volumes progresser plus faiblement que prévu au quatrième trimestre et même reculer en Amérique du Nord, mais le géant des boissons non-alcoolisées mise sur une relance commerciale cette année.

L'action du groupe d'Atlanta cédait 3,8% à 37,46 dollars vers 19h35 GMT, son repli le plus marqué depuis sept mois et la plus forte baisse de l'indice Dow Jones, alors en repli de 0,06%.

Comme son grand rival PepsiCo, Coca-Cola souffre de la baisse des ventes de sodas dans les pays développés, notamment aux Etats-Unis, où les consommateurs sont plus attentifs à leurs habitudes alimentaires.

Pour tenter de s'adapter à cette évolution, les deux groupes se développent dans les jus de fruits, les thés, les eaux et autres boissons non gazeuses tout en augmentant leurs budgets de marketing.

Coca-Cola a ainsi acquis il y a quelques jours 10% du capital de Green Moutain Coffee Roasters, un spécialiste du café, qu'il aidera à développer de nouveaux produits dans le but de doper la consommation de boissons gazéifiées à domicile.

Au quatrième trimestre, les ventes mondiales en volumes de Coca-Cola ont progressé de 1% (2% sur l'ensemble de l'année 2013). En Amérique du Nord, elles ont diminué de 1%, occultant quelque peu la hausse de 1% enregistrée en Europe où les dépenses des consommateurs peinent à décoller.

Muhtar Kent, son directeur général, a déclaré que Coca-Cola allait relancer ses ventes cette année en augmentant ses dépenses publicitaires, ajoutant que les ventes aux Etats-Unis devraient légèrement s'améliorer.

UN MILLIARD D'ÉCONOMIES D'ICI 2016

Le chiffre d'affaires en Amérique du Nord a stagné au quatrième trimestre.

"Globalement, (Coca-Cola) affiche des résultats assez faibles au niveau du chiffre d'affaires", a commenté Bonnie Herzog, analyste de Wells Fargo, dans une note.

Nik Modi, de RBC Capital Markets, se dit pour sa part optimiste pour cette année, expliquant s'attendre à ce que l'augmentation des budgets publicitaires ait un impact favorable sur les ventes en volumes.

Coca-Cola prévoit d'ici 2016 un milliard de dollars d'économies à la faveur d'une amélioration de sa productivité et il entend allouer la majeure partie de ce montant à la publicité et au marketing.

Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe a reculé de 3,6% à 11,04 milliards de dollars, en raison notamment de la perte des ventes qu'il tirait jusqu'à présent de ses activités brésiliennes et philippines d'embouteillage, scindées l'an dernier.

En excluant les effets de change et ces cessions, le chiffre d'affaires a enregistré une progression de 4%. Les analystes anticipaient 11,31 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice net a reculé à 1,71 milliard de dollars, soit 38 cents par titre, contre 1,86 milliard (41 cents/action), un an auparavant. Hors exceptionnels, le BPA est ressorti à 46 cents, conformément aux attentes.

Le groupe s'attend à ce que les effets de change aient un impact défavorable de l'ordre de 10% sur le résultat d'exploitation au premier trimestre et de 7% sur l'ensemble de cette année. (Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below